BMS DESIGN

Mille fois je me suis demandée ce que je pourrais bien écrire dans cet
éditorial sans toutefois trouver de réponses satisfaisantes. Mille fois je me
suis demandée quels mots devraient transparaître ici et lesquels devraient
demeurer dans le silence. Mille fois encore je me suis demandée comment
retranscrire avec fidélité le sentiment qui m’anime alors même que ce
numéro spécial de CES’ACTU est sur le point de paraître. En fin de compte,
trêve d’épilogue. Ecris juste le peu que tu sais. Peut-être que quelque part,
quelqu’un recevra ton écho et à son tour il te transmettra le sien.
Permettez-moi de partager avec vous une image qui me semble appropriée
à l’entame de cette nouvelle année académique et qui je l’espère inspirera
quelques-unes de vos actions. Cette image est tirée du poème Invictus du
poète britannique William Ernest HENLEY. C’est le poème préféré de Nelson
MANDELA. William s’exprime en ces termes : « Peu importe combien le
voyage sera dur, et combien la liste des châtiments sera lourde, je suis le
maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme. » D’une certaine
manière, c’est une invite à la persévérance. Persévérance au service de
l’intégration et de l’excellence à la suite du leitmotiv du Festival « Nagadef
School ». Persévérance pour qui sait décrocher le prix Nobel en sciences
économiques à la suite du français Jean Tirole décoré cette année. Et enfin
persévérance pour toutes ces causes nobles et belles qui valent le détour.
Chers rédacteurs de CES’ACTU, merci infiniment pour votre implication.
Merci d’avoir travaillé dans des délais aussi courts. A tous ceux et celles qui
soutiennent le magazine, recevez l’expression de notre profonde gratitude.
C’est en vous que nous puisons la force d’avancer.
Quant à vous chers lecteurs et chères lectrices, j’espère de tout cœur que
ces quelques pages susciteront en vous un intérêt.
Bonne lecture…

Béatrice SAGNA,
Rédactrice en chef

EDITORIAL

EQUIPE DE
REDACTION :
♣ DIAGANA
Halima

♣ DIENG Khady

♣ DIOUF Awa

♣ ©DZIKODE

♣ KOFFI Yves-
Laurent

♣ MOUSSA Nadia
Cesag Intra Muros :
RETOUR SUR LES
ACTIVITES D’AVANT
LES VACANCES
(Lire…)
Vous Avez Dit
Actualités ?
PRIX NOBEL !
ET LE GAGNANT
EST…
(Lire…)
Cesag Entrepreneurship :
SUR LES PAS DE MOPO
GRAPHISM
(Lire…)
CES PERSONNALITES
JEUNES ET DEJA PRESIDENTS D’ASSOCIATIONS AU CESAG

Amegassi Nanevie
Kwaku Gottlieb,
PRESIDENT DU
CESAG ENGLISH
CLUB
(Cliquez-ici…)
Djeti Anon Luce
Manuella,
PRESIDENTE DE
L’ASSOCIATION DES
IVOIRIENS DU CESAG
(Cliquez-ici…)
Noémie Bilogo Oyono,
PRESIDENTE DE
L’ASSOCIATION DES
EQUATO-GUINEENS DU
CESAG
(Cliquez-ici…)
Dakar Tour :
ACCUEIL DES
NOUVEAUX, LA
FAMILLE
S’AGRANDIT…
(Lire…)
Dossier Spécial :

LE FESTIVAL
NAGADEF SCHOOL

(Lire…)
Au Fil Des Mots :
DESTINATION
POETIQUE AVEC
COMPAGNIE DE
SERGE ALOGNON
(Lire…)
Que Vous Reste-T-Il
De Votre Compta
Réévaluation ?
COMPTA CRACK
(Cliquez-ici…)
Le Saviez-Vous ?
LEXIQUE DES
MOTS CLES
(Cliquez-ici…)
Trouverez-Vous
La Solution A
Ces Enigmes ?
ENIGMATIS
(Cliquez-ici…)
Mot De Bienvenue Du
Président De L’Asema
HAULSET FAMIEN-
ANXYL KOUASSI
(Cliquez-ici…)
Appuyer sur le lien en italique
pour accéder à l’article
Appuyer sur le lien en italique
pour accéder aux articles
Avant le départ pour les grandes vacances, le CESAG a vibré au rythme d’activités passées
mythiques avec les années. De la deuxième édition du Grand Concours de Communautés
(GCC) organisé par le Club de Comptabilité et de Finances (CCOFI), à la Promo Culture en
passant par le Forum du Manager orchestrés par l’Association des Stagiaires et Etudiants
Managers du CESAG (ASEMA), ces évènements ont définitivement conciliés le volet
académique et récréatif. Retour sur ces activités hautes en couleurs…





Le Grand Concours des Communautés a pour
but de mettre en compétition les associations
de communautés du CESAG certes mais
surtout d’évaluer leurs connaissances sur un
des pays frères. Ainsi, la communauté
ivoirienne est susceptible d’être questionnée sur
le Sénégal, et le Sénégal sur le Bénin et tutti
quanti. Au menu : déclamation d’hymnes,
questions de culture générale sur les pays à
l’oral comme à l’écrit…Cette année, le
concours s’est tenu le samedi 3 mai 2014 et a
vu la consécration de la communauté
togolaise. Quelle communauté lui succèdera ?
Rendez-vous en 2015…



LE GRAND CONCOURS DES COMMUNAUTES
CESAG INTRA MUROS
La communauté ivoirienne à l’œuvre La communauté équato-guinéenne
Le président de l’ASEMA La présidente de l’AIC
Grands vainqueurs : les Togolais






Cette année, le Forum du Manager en est à sa 4
ème

édition. Il s’est tenu les jeudi 19 et vendredi 20 juin
2014 avec comme partenaire le géant Bolloré Africa
Logistics. L’ouverture du forum a eu lieu dans la
matinée du jeudi à l’auditorium du CESAG avec les
interventions des deux parties en présence. Le forum
a été marqué entre autres par une visite des locaux
du groupe pour les étudiants désireux d’y participer.
Le forum s’est achevé par un diner de gala organisé
au Radisson Blue Hotel. Une cérémonie de
récompense des meilleurs étudiants qui se sont
illustrés sur le plan académique ou associatif s’y est
tenue, communément appelé les « CESAG
AWARDS ». Une trentaine de stages ont été mis à
la disposition des meilleurs étudiants par le Groupe
pour la période des vacances. Qu’en sera-t-il de la
prochaine édition ? Restez connectés…






CESAG INTRA MUROS
LE FORUM DU MANAGER
Visite des locaux de Bolloré
Remise du prix à la coordinatrice générale de Reines des grandes Ecoles pour l’initiative lors du dîner de gala



Cette année, la Promo Culture s’est tenue le samedi 21 juin 2014.
Cette activité traditionnelle met à l’honneur les associations de
communautés. Ainsi, du Mali au Burkina Faso, du Niger à la
Mauritanie, chaque communauté présente son pays à travers
différentes prestations : du chant, de la danse, des pièces de
théâtre…ou même des présentations plus formelles pour certaines
d’entre elles à travers des exposés. A la fin des représentations, tous
et toutes se dirigent vers le jardin de l’école où chaque communauté
tient un stand avec les mets de son pays et chacun est libre de
manger où bon lui semble : chez les gabonais, les équato-
guinéens…Une fanfare a été spécialement engagée pour
l’évènement et c’est sur cette note musicale que la fête s’est
poursuivie…






CESAG INTRA MUROS
LA PROMO CULTURE
Le président de l’AST (DZILAN Désiré Kodzo) et la
présidente de l’AIC (DJETI Luce Manuella)
La communauté gabonaise
La communauté ivoirienne
De dr. à g. Le président de l’ASEMA (Haulset KOUASSI), le CG de
l’ASEMA (Mavinel AGOSSOU), les chargés de communication et
de l’organisation de l’ASEMA (Faika BAKO et Nassira GOUZAE)
Par Béatrice SAGNA
Et le gagnant est...
Tic …Tac, Tic…Tac. Lundi 13 Octobre 2014, les résultats sont annoncés. Jean Tirole, économiste
français de renommée mondiale est devenu le lauréat 2014 du prix de la Banque de Suède en Sciences
économiques en mémoire d’Alfred Nobel couramment appelé Prix Nobel de l’économie. Retour sur ce
prix et son récipiendaire qui est le troisième français à l’avoir eu après Gérard Debreu en 1983 et
Maurice Allais en 1988.

Source photo : leplus.fr
Les prix Nobel sont décernés chaque année par la Fondation Nobel à Stockholm en Suède depuis
1901. Selon le testament d’Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, ces prix sont décernés chaque année à
des personnes « ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité », par leurs inventions, découvertes et
améliorations dans différents domaines de la connaissance, par l'œuvre littéraire la plus impressionnante,
ou par leur travail en faveur de la paix. Ainsi, initialement, les domaines suivant étaient couverts :

♣ physique, décerné par l'Académie royale des
sciences de Suède.
♣ chimie, décerné par l'Académie royale des
sciences de Suède.
♣ physiologie ou médecine, décerné par l'Institut
Karolinska.
♣ littérature, décerné par l'Académie suédoise.
♣ paix, décerné par un comité nommé par le
parlement norvégien (Storting).


Ces prix sont des récompenses pécuniaires dues aux 32 millions de couronnes légués par Alfred
Bernhard Nobel et destinés à leur effet. En 1968, avec l'accord de la Fondation Nobel, la Banque de Suède
a institué un prix en économie, le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire
d'Alfred Nobel, communément appelé « prix Nobel d'économie » bien que n'étant pas formellement un prix
Nobel décerné par l'Académie royale des sciences de Suède.
VOUS AVEZ DIT ACTUALITES ?
Depuis 1968, il a été décidé de ne plus ajouter de nouvelle catégorie de prix, bien qu'ait été suggéré
un prix dédié à l'écologie et l'environnement.
Cette année le prix a été décerné au français J ean Tirole. Diplômé en 1978 au Massachussetts
Institut of Technology (MIT) et devenu professeur ensuite dans le même établissement, M. Tirole est le
« père fondateur de la nouvelle économie industrielle » selon le CNRS. Auteur en 1988 de l’ouvrage de
référence en la matière, connu comme « Le Tirole » dans le monde entier, il a travaillé, entre autres, sur
l’économie des logiciels libres, les regroupements de brevets, ou encore les ententes tacites entre
entreprises.

Cofondateur et directeur (de 2006 à 2009) de la
Toulouse School of Economics, Jean Tirole a
reçu en 2007 la médaille d’or du CNRS (Centre
National de la Recherche Scientifique) une
importante distinction qui prime chaque année,
depuis sa création en 1954, l'ensemble des
travaux d'une personnalité scientifique qui a
contribué de manière exceptionnelle au
dynamisme et au rayonnement de la recherche
française.


Cet économiste non né (il a participé à son premier cours d’économie à 21 ans !) et co-auteur en
1993 avec J ean-J acques Laffont de « A Theory of Incentives in Procurement and Regulation » est un
véritable adepte de la théorie des jeux et des asymétries d’informations.
J ean Tirole a approfondi notamment la théorie des incitations, des contrats et des relations entre
agent et principal. C’est-à-dire de la relation entre le principal qui fait exécuter par un agent une tâche en
son nom et donc lui délègue un certain pouvoir. Cette relation contractuelle pose des questions de
confiance, de non transparence de l’information, des risques d’anti-sélection, d’aléa moral ou de passager
clandestin. Entre le principal (entrepreneur, banquier, actionnaire…) et les agents (salariés, client
gestionnaire…), des instances peuvent favoriser la transparence de l’information, favoriser des incitations.
J ean Tirole a travaillé aussi sur les externalités et la théorie des biens publics mondiaux. Ses travaux, très
théoriques et formalisés, sont difficiles de lecture mais ils ont de nombreuses applications, telles la
privatisation et la régulation des grandes entreprises dans le domaine des industries de réseaux (électricité,
télécommunications ou chemins de fer), des banques mais également des émissions de gaz carbonique.
Lors des Fondamentales 2013, M. Tirole affirme que l’économie moderne est une
étude de choix stratégiques par deux acteurs qui ont des bénéfices divergents. En
dehors de ces théories, Jean Tirole est également un libéral qui croit, dur comme fer
au rôle régulateur de l’Etat dans certains secteurs de l’économie.
Selon un Article de Le Plus (journal français) à lui consacré : « Ce nouveau prix
Nobel réjouira moins les critiques du capitalisme, les tenants d’une économie
politique liant richesse et pouvoir ni, inversement, les partisans du marché non
régulé et du retrait de l’État. Espérons en tous cas que Jean Tirole, qui est discret et
modeste, ne soit pas atteint du syndrome du Nobel permettant à ses lauréats
médiatisés d’aborder de nombreuses questions éloignées de leur champ de
compétence. »

VOUS AVEZ DIT ACTUALITES ?
Dans tous les cas rappelons que cette année, en dehors de J ean Tirole, un autre
français du nom de Patrick Modiano a aussi reçu le prix Nobel de la littérature.
Voici la liste complète des lauréats 2014 du prix Nobel :
PRIX LAUREATS
Physique
Isamu Akasaki, Hirsho Amano (J apon)
& Shuji Nakamura (USA)
Chimie
Eric Betzig et William Moerner (USA)
& Stefan Hell (Allemagne)
Littérature Patrick Modiano (France)
Médecine ou physiologie
May-Britt et Edvard Moser (Norvège)
J ohn O'Keefe (USA-UK)
Paix
Malala Yousafzaï (Pakistan) &
Kailash Satyarthi (Inde)
Le prix de la Banque de Suède en
Sciences économiques en mémoire
d’Alfred Nobel
J ean Tirole (France)
©DZIKODE, Dakar le 20 Octobre 2014

VOUS AVEZ DIT ACTUALITES ?
Sur les pas
de MOPO
Graphism

Pour cette édition spéciale, CES’ACTU est parti à la rencontre du Directeur Général de la structure
naissante MOPO Graphism ; strucure classée ni plus ni moins que n°1 des projets incubés du CESAG…
1) Bonjour Monsieur, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs s’il vous plaît ??

J e voudrais tout d’abord
remercier CES’ACTU de
s’être intéressé à ma
modeste personne. Mon
nom à l’état civil est Oulai
Debassane J unior KPAN.
Pour les uns c’est « Prince
J unior » et pour les autres
« PCA » (rires). J e suis
en 2
ème
année de Licence
des Techniques
Comptables et Financières
(LPTCF) au CESAG.
Directeur Général de
notre modeste structure
« MOPO Graphism », je
suis ivoirien de
nationalité.


2) Vous êtes un jeune entrepreneur, alors d'où est née cette envie d'entreprendre si
jeune ?
Il faut tout simplement dire que cela m’est inné. J ’ai toujours été pour l’indépendance dans toutes
mes activités, de la maison en classe. Déjà au lycée, j’avais essayé de mener un projet similaire à celui
de MOPO Graphism, malheureusement le projet n’a pas pu aboutir… J uste pour vous faire
comprendre que c’est la voie que j’ai choisi depuis longtemps pour apporter ma petite contribution au
développement de notre très chère « MAMA AFRICA ».
CESAG ENTREPRENEURSHIP
3) En tant que gérant de la structure MOPO Graphism, pouvez-vous nous parler
de votre team et de votre mission ?
Lorsque vous bossez avec des gens
qui épousent les mêmes idées que
vous, qui ont la même vision et les
mêmes rêves parfois « fous » que
vous, je crois qu’on ne peut que
rendre gloire au Tout-Puissant. En
un mot, je bosse avec la plus
formidable des teams ; il s’agit entre
autres de LIA BI Wilfried,
N’GUESSAN Koffi J-C, MISSA
Martial et POODA Sami A.

MOPO Graphism est encore à l’étape de projet mais avec l’équipe que j’ai, je crois que cela
n’est qu’une question de temps et de moyens…En ce qui concerne notre mission, nous sommes dans la
communication. A ce sujet, il est question pour nous de mettre à la disposition des particuliers tout
comme des entreprises ou autres organisations des supports de communication professionnels pour
répondre à leurs différents besoins publicitaires.
4) Quel message adressez-vous aux étudiants du CESAG ou d’ailleurs qui lisent
CES’ACTU en ce moment ?
Tout ce que je peux dire aux étudiants et stagiaires du CESAG c’est que nous sommes dans l’un
des meilleures Business School de notre continent et d’ici peu certains travailleront dans une boite et
d’autres feront leur chemin seuls. Mais le plus important c’est de tout simplement vivre sa passion car
pour moi l’infographie est une passion.
A tous ceux qui ont des projets mais qui hésitent je crois qu’il faut tout simplement se jeter à l’eau
car on n’apprend jamais à nager sans se jeter à l’eau un jour. Ça sera difficile certes, mais un jour cela
finira par payer…
Merci à vous !
Propos recueillis par Yves-Laurent KOFFI

CESAG ENTREPRENEURSHIP
Jeunes et déjà présidents
d’association au CESAG…

Déjà au XVIIème siècle, un poète et dramaturge du nom de Pierre Corneille
soutenait qu’ « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ».
Rencontre en coulisses avec ces présidents d’association qui osent le leadership…



AMEGASSI Nanevie
Kwaku Gottlieb,
président du CESAG
English Club

1) Bonjour monsieur le Président, pouvez-vous vous présenter à nos chers
lecteurs s’il vous plaît ?
Bonjour, je suis AMEGASSI Nanevie Kwaku Gottlieb, j’ai l’honneur de présider le
CESAG English Club (CEC) pour le compte de cette année scolaire 2013-2014.

2) Quel a été votre parcours académique ?
Parcours ?? C’est trop dire, je n’en suis qu’au tout début. Pour faire court, je dirai
que le destin m’a conduit au CESAG en 2011 après l’obtention d’un baccalauréat
option Mathématiques-Sciences de la Vie et de la Terre.

CES PERSONNALITES
3) D’où tenez-vous votre amour pour les langues et en particulier pour la
langue anglaise ?
Je ne saurais le dire. Peut-être est-ce parce que j’aime bien communiquer, me faire
de nouveaux amis partout où je passe, découvrir de nouveaux horizons... ce genre de
choses quoi…J’avoue que les langues (surtout l’anglais) facilitent beaucoup mon
intégration où que j’aille.

4) Parlez-nous de votre mandat au CESAG English Club ?
Avec une équipe comme la nôtre, cette année ne pouvait être qu’une bénédiction. Je
ne cesserai de remercier le Tout Puissant pour cette grâce. Par-là n’entendez pas que
c’était tout le temps du miel ; cependant je n’en garde que de beaux souvenirs, de très
beaux souvenirs. Permettez-moi d’utiliser de cette occasion qui m’est offerte pour
exprimer mes vifs remerciements à tout le bureau du CEC, aux membres du Club (ils
se reconnaîtront), à notre chère encadreuse et au CESAG entier.

5) Quelles sont vos impressions par rapport à votre Award du meilleur club ?
Les américains ont coutume de dire « No pain, no gain ». Cette année encore, le
Seigneur aidant, nos efforts ont été récompensés, nous ne pouvons que nous en réjouir.
J’inviterai donc le prochain bureau à prendre toute la mesure de cette distinction qui
est aussi une lourde charge et à travailler d’arrache-pied afin pour conserver cette
position que nous occupons depuis maintenant deux ans.

6) Vous vous faites beaucoup distinguer dans la vie associative, pensez-vous à
la présidence de l’ASEMA ?
Ce que je fais ici au CESAG, je le
fais aussi ailleurs. Saviez-vous que je
me suis enregistré en tant que volontaire
en ligne pour les Nations Unies ? Que
je suis membre fondateur du Club
d’anglais de mon Eglise ? La liste est
longue… J’aime être utile à ma
communauté et à la société entière et
c’est toujours à cœur joie et de
manière désintéressée que j’apporte
ma petite pierre à l’édifice.

7) Quelles sont vos perspectives d’avenir Monsieur le président (personnelles
et professionnelles) ?
(Rires)… Etes-Vous sûrs que je peux parler de ça ici ? (Rires…) Personnellement et
professionnellement je suis encore trop imparfait pour mes ambitions alors, les années
qui viendront, je m’entrainerai encore et encore plus dur.

8) Nous arrivons au terme de notre entretien, quel est votre mot de fin ?
Qu’il me soit permis de remercier la rédaction de ce magasine pour le formidable
travail que vous faites. Je voudrais également remercier tout le CEC pour la confiance
placée en moi. Pour finir, un petit message au monde entier, « dites-leur que nous
arrivons. »

Propos recueillis par Khady DIENG
CES PERSONNALITES


DJETI Anon Luce Manuella,
présidente de l’Association
des Ivoiriens du CESAG
(AIC)



1) Bonjour madame le Président, pouvez-vous vous présenter à nos chers lecteurs s’il vous
plaît ?
Bonjour Khady ! J e suis DJ ETI Anon Luce Manuella. Etudiante en 3
ème
année de Licence
Professionnelle en Techniques Comptables et Financières (LPTCF) pour le compte de l’année
académique écoulée 2013-2014 et présidente de l’Amicale des Ivoiriens du CESAG depuis Novembre
2013.

2) Parlez-nous un peu du magnifique pays qu’est la Côte d’Ivoire et de la dynamique
communauté ivoirienne du CESAG.
Bon avec les évènements organisés tels que la J ournée de l’intégration, la Promo Culture et la J ournée
Gastronomique, les Cesagois et Cesagoises en savent beaucoup.
J e peux dire que notre magnifique pays avec sa superficie de 322 462 km
2
regroupe environ 19 000
000 d’habitants et plus de 60 ethnies. Aussi, la commune de référence internationale est Yopougon
communément appelée Yop City avec sa rue princesse (lol), sans oublier la basilique Notre Dame de la
Paix de Yamoussokro qui est la plus grande basilique du monde et les plages de Grand-Bassam,
Assinie. Nos plats sont variés, les plus connus sont ceux fait à base d’alloco et d’attieké. Il y’a aussi le
foufou, le biokosseu… etc.
L’AIC compte environ 200 membres et malgré leur emploi du temps chargé, les membres restent
toujours mobilisés pour les différentes activités. En plus de leur disponibilité auprès de l’association,
ces derniers se démarquent sur plan académique.

CES PERSONNALITES
3) Etre numéro 1 d’un groupe n’est pas du tout facile, encore moins quand on est une
femme, comment avez-vous vécu cette expérience?
Bon je dirais d’abord que je vis cette expérience avec beaucoup de joie. Tous les pros ont d’abord été
amateurs. Tous les experts ont d’abord été débutants. C’est avec un immense plaisir que j’apprends à
diriger une équipe avec toutes les facettes que cela engendre, ce n’est pas toujours facile certes mais il
faut savoir s’imposer au moment opportun. Et Dieu merci, tout s’est passé à merveille.

4) Quels rapports entretenez-vous avec vos compatriotes ?
J e dirai de très bons rapports fraternels. En 3 ans au sein de cette école, je n’ai eu aucun problème avec
un frère ou une sœur. Donc de ce côté tout s’est très bien passé.

5) Quel est votre sentiment après avoir vu que le dur travail que vous avez mené avec votre
équipe a été positivement sanctionné par l’Award de la meilleure communauté ?
Franchement, je dirais un sentiment de joie, car nul ne peut être indifférent lorsqu’il est récompensé
pour son travail et c’est l’occasion pour moi de dédier cet Award à toute l’équipe ainsi qu’aux
membres de la communauté pour leur soutien et leur implication.


6) Toute l’équipe de CES’ACTU vous
félicite pour votre prix, à quoi avez-vous
pensé en premier quand on vous a appelé
pour le Award du manager de l’année ?
J e peux dire que c’était un peu flou dans ma tête
(je revenais juste de l’estrade avec un 1
er
prix), et
j’ai vu défiler les moments de sacrifices consentis
et d’efforts déployés tout a long de l’année. J ’ai
dit intérieurement deux prix en une soirée : seul le
travail paie, merci mon Dieu. Objectif atteint !


7) Quelles sont vos ambitions futures sur le plan professionnel?
Sur le plan professionnel je dirai : Time will tell, RDV dans cinq ans sur le court terme.

8) Quels sont vos loisirs Président?
Euuhh, mes loisirs, bon j’ai toujours les mêmes loisirs qu’avant. J e dirai la lecture, regarder des films
et mangas, organiser des réceptions avec mes amis. J e m’essaie aussi à la guitare.

9) Nous arrivons au terme de notre
entretien, quel est votre mot de la
fin ?
J uste un grand merci à toute l’équipe de
CES’ACTU pour leur choix qui s’est porté
sur ma personne. Et je souhaite une bonne
continuité au magazine et beaucoup de
courage aux rédacteurs.


Propos recueillis par Khady DIENG
CES PERSONNALITES


Noémie BILOGO OYONO,
présidente de l’Association
des étudiants équato-
guinéens du CESAG


1) Bonjour madame le Président, pouvez-vous vous présenter à nos chers lecteurs s’il vous
plaît ?
J e m’appelle Noémie BILOGO OYONO de nationalité équato-guinéenne, âgée de 25 ans, célibataire
et actuellement étudiante en Master professionnel de Sciences de Gestion (MPSG 1) au CESAG pour
le compte de l’année scolaire 2014-2015. J e suis au CESAG depuis 3 ans et cette année j’ai été élue
présidente de la communauté des équato-guinéens.
2) Pouvez-vous nous touchez quelques mots sur votre pays la Guinée Equatoriale ?
La Guinée-Équatoriale est un pays d'Afrique centrale. Elle est constituée de deux parties, l'une
continentale, bordée par le Cameroun et le Gabon, l'autre insulaire avec l'île de Bioko (où se trouve la
capitale Malabo) et l'île d'Annobon. L'économie de la Guinée équatoriale est caractérisée actuellement
par la forte production pétrolière qui place le pays comme le troisième producteur de pétrole en
Afrique subsaharienne. Sa population est de 1 772 275 habitants selon les statistiques présentées en
2013 avec une superficie de 28 051 km² et l’espagnol est la langue officielle.

3) Passez du système hispanophone à celui francophone n’est pas évident, pourquoi avoir
choisi le Sénégal ?
J ’ai choisi le Sénégal d’abord pour la langue française dans la mesure où être bilingue est un avantage
pour moi ; et la deuxième cause, c’est aussi de vivre une autre expérience hors de mon pays.

4) Comment s’est déroulée votre intégration ?
Par rapport à mon intégration, je dirai que la culture et la coutume c’est presque la même chose ;
comme on dit souvent « Africa is one » c’est-à-dire que l’Afrique est presque pareille quel que soit le
pays. Mais le problème se trouve au niveau des différentes langues parlées au Sénégal spécialement à
Dakar, tel que le français qui pose des barrières mais on s’accroche.
CES PERSONNALITES
5) Femme et présidente, ce n’est pas toujours évident, comment vivez-vous votre mandat ?
En tant que femme et présidente ce n’est pas du tout facile même s’ils savent que tu peux mener
bien les choses. Néanmoins, il y a toujours quelque manque de respect et là, la seule chose à faire est
de mettre en avant ton esprit de leadership et faire en sorte que tous les membres soient impliqués dans
les activités en désignant à chaque membre sa tâche et aussi s’investir comme eux voire plus pour
mieux avancer, faire preuve de beaucoup de tolérance, ne pas être trop exigeante aussi parce que tu
risques de rester seule (une communauté sans membre). Parfois, il est bon de faire comme ils veulent
pour éviter certaines critiques qu’on trouve dans beaucoup d’associations où les membres considèrent
leur président comme un imposteur.
6) Quels sont vos rapports avec vos compatriotes ? Est-il facile de les mobiliser lors des
activités communautaires ?
Ma communauté n’est pas facile à mobiliser. Il faut que toi-même, en tant que président tu donnes le
bon exemple. A titre indicatif, au moment des activités scolaires, le président doit aussi avoir des
taches pendant le déroulement des activités. Ma communauté et moi, on essaie de faire toujours
mieux. Avec eux, je crée une bonne ambiance d’harmonie, patriotique et aussi de bonnes relations
fraternelles.

7) Quelles sont vos ambitions futures autant sur le plan académique que professionnel ?
Mes ambitions futures sur le plan académique c’est d’abord finir mon master en GRH au CESAG.
Après cela, je souhaiterais repartir dans mon pays pour chercher une expérience professionnelle d’un
an et passer le concours de projet CLEAR au CESAG. Mon objectif à plus ou moins long terme est
d’avoir un bon travail et créer ma propre entreprise par la suite.
8) Quels sont vos passe-temps Président?
J ’aime faire du jogging et regarder des programmes de jeunesse à la télévision. Pendant l’été, je
visionne beaucoup les jeux de société qui passent sur les différentes chaines et cela me permet
d’apprendre beaucoup des mots.
9) Madame le Président est-elle mariée ou fiancée ?
Non, je suis célibataire.
10) Madame le Président, l’équipe de CES’ACTU vous remercie, quel est votre mot de la fin ?
J e dis toujours que « le savoir est pouvoir ». Merci pour votre interview.
Propos recueillis par Khady DIENG

CES PERSONNALITES

Okay, now let's go ! Une nouvelle année commence…Eh oui ! Et comme chaque année,
l'ASEMA nous fait vivre de belles expériences. Activité traditionnelle, le Dakar Tour est la
première activité organisée par le bureau de L'ASEMA pour la rentrée académique. Elle a
pour but de familiariser les nouveaux étudiants du CESAG à leur nouveau cadre de vie en
leur faisant visiter la ville de Dakar, particulièrement ses endroits les plus impressionnants…
Tenu le samedi 25 Octobre 2014, le Dakar
Tour a débuté par une présentation des
activités de l'ASEMA à l'auditorium où anciens
et nouveaux se sont tous réunis avec comme
présentateurs Mlle Béatrice Maryline SAGNA
(chargée de la communication de l’ASEMA) et
M. Yves Laurent KOFFI (chargé des activités
académiques de l’ASEMA). Un diaporama des
clubs (CCOFI, AIESEC, CEC,…) et associations
de communautés (de la communauté
Béninoise à la communauté Mauritanienne en
passant par le Togo, la Côte d'ivoire, le
Sénégal, le Mali,...) a défilé, ainsi qu'une
présentation de projets d'étudiants
entrepreneurs tel que Wahou Africa, le Great
Speaker, MOPO Graphism, K’nel
Communication et bien d'autres.


Une fois la présentation terminée, les étudiants se sont réunis
au parking du CESAG où quatre bus soigneusement apprêtés
les attendaient dont deux bus HERTZ, un bus MBOUP VOYAGES
et le fameux minibus du CESAG. Les guides étaient Luis Habib
GUEREZEBANGA (chargé des affaires culturelles de l’ASEMA),
Samaké MASSAOULE (chargé des affaires sociales et de
l’hébergement) et Gérardo ABATTAN (trésorier général de
l’ASEMA).

La visite débuta dans la bonne humeur
générale. Le parc forestier et zoologique de
Hann, situé dans la commune
d'arrondissement de Hann Bel-Air, fut notre
première destination. C'est avec une
admiration vive que les étudiants sillonnaient
le parc contemplant les animaux (lions, singes,
serpents, autruches, ...) et ainsi que le jardin.


DAKAR TOUR
Accueil des nouveaux : la famille s’agrandit…


La visite continua
toujours dans le plus
grand confort des bus
climatisés et dans une
ambiance des plus
joyeuses. Et cette fois-
ci, destination l'un des
plus agréables sites
touristiques de Dakar :
le monument de la
Renaissance Africaine
où les étudiants se sont
empressés de gravir les
251 marches afin
d'admirer l'originalité
du monument et la
belle vue.

Par la suite, nous avons fait une
halte à la Place du Souvenir
Africain.


La visite s’est poursuivie au
Grand Théâtre, l'une des sept
Merveilles du Sénégal.
Emerveillés par la beauté des
infrastructures, certains n'ont
pas hésité à s'introduire dans
l'enceinte du Grand Théâtre afin
de mieux apprécier l’édifice ;
d'autres immortalisaient
volontiers ce moment de
convivialité en prenant des
selfies.

Accueil des nouveaux : la famille s’agrandit…
La visite prit fin aux environs de 21h avec un retour au point de départ : le CESAG…

Par Halima DIAGANA

DOSSIER SPECIAL
FESTIVAL NAGADEF SCHOOL
A l’occasion de la rentrée académique 2014-2015, le comité WAHOU AFRICA innove avec le Festival « NAGADEF
SCHOOL ». Pourquoi vous en dire plus ? Si les membres du comité eux-mêmes se sont prêtés au jeu des
confidences. Chers lecteurs, allons donc à l’assaut de ce Festival inédit dans le paysage sénégalais…

Albert KOUASSI, président du comité
WAOUH AFRICA
‘’Bonjour la famille ! « NAGADEF SCHOOL » est un concept lancé par la
structure WAHOU AFRICA dans le but d'accueillir les nouveaux
étudiants. Ce festival marque la fin des vacances et permet aux
étudiants de démarrer dans la bonne humeur l'année académique
2014-2015. Cette première édition était placée sous le signe de
l'excellence et l'intégration. Après la création du concept, la recherche
de partenaires et sponsors était loin d’être facile puisque c’était une
première édition. De ce fait, certains partenaires avaient peur de
s'engager bien qu’il trouvait le concept très original. Par la suite, nous
avons obtenu par la grâce de DIEU le ROYAM HOTEL que nous saluons à
travers son directeur général M. Laurent Mairesse qui a bien voulu
accompagner WAHOU AFRICA. Financièrement, c’était très dur
également notamment en ce qui concerne les frais de communication,
le cachet des artistes et tout ce qui touche aux charges pour
l'organisation mais avec un restreint budget, nous avons relevé le défi
grâce à une équipe très dynamique et l’aide de partenaires comme
K’Nel Communication, MOPO Graphism, le CESAG, Sénégal Web des
Métiers et bien d’autres.
L'équipe d'organisation a été très efficace et s’est pleinement investie.
Je salue leur courage et détermination. Ils voulaient produire un bon
résultat et donner une bonne image cette jeunesse africaine. Le pari est
réussi ! Je suis personnellement très heureux de voir toute cette
jeunesse ravie. C’était dur mais nous l'avons fait. Je vous informe que la
préparation a pris un mois et demi !!! Je remercie toute l'équipe ainsi
que tous ceux et celles qui nous ont soutenus, qui nous suivent et
prient pour nous. Mes remerciements vont également à l’endroit de
toutes ces personnalités qui ont fait le déplacement pour nous :
l’ancien ministre de l’enseignement supérieur le Pr Mansour DIAGNE, le
maire de Diamnadio M. Alioune SANE, le conseiller du Directeur
Général du CESAG M. Adama SENE et toutes les autorités ayant pris
part à l’évènement. Merci également à vous CES'ACTU !
J’en profite pour vous annoncer qu’après le Festival « NAGADEF
SCHOOL », les jeunes membres de WAHOU AFRICA se sont dirigés vers
le King Fahd Palace pour épauler le comité d'organisation dans le cadre
de la rencontre des évaluateurs pour les préparatifs du Forum
International de la Francophonie qui se déroulera au Sénégal en fin
Novembre.‘’


Les membres du comité WAHOU
AFRICA en compagnie du ministre
béninois de l’évaluation

CHRISTOPHER

DOSSIER SPECIAL : LE FESTIVAL NAGADEF SCHOOL









M. Laurent MAIRESSE, DG du
ROYAM HOTEL
M. Alioune SANE, maire de
Diamnadio
Pr. Mansour DIAGNE, ancien ministre de
l’enseignement supérieur
M. Adama SENE, conseiller du DG du CESAG
Mme NZI, professeur au CESAG et personne
ressource de ce festival
Melle Cécile BRANGALE, Reine des Grandes Ecoles
édition 2014
ANGE DEVIERGE
KEVIN MORO
CHRISTOPHER

DOSSIER SPECIAL : LE FESTIVAL NAGADEF SCHOOL
Moussa NIANG, Responsable Marketing de
WAHOU AFRICA
‘’WAHOU AFRICA est née de la vision ambitieuse d’un groupe de jeunes
désirant participer activement à la valorisation et respect des cultures
africaines. La particularité de nos activités réside dans son caractère
fédérateur pour la promotion de l’intégration africaine. C’est ainsi que
nous avons initié le concept « NAGADEF SCHOOL » pour souhaiter la
bienvenue à tous les nouveaux étudiants à Dakar sous forme de
concert. Le concert était notre stratégie pour attirer la jeunesse mais
l’essence de cette activité était l’ensemble des messages prononcés
pour sensibiliser la jeunesse de son rôle actif à la promotion de
l’excellence et de l’intégration.
Alors il était impérieux de réunir en un lieu les jeunes et les
personnalités pour un échange sur le thème « Intégration et Excellence
notre désir ». L’appel a été entendu au regard de la forte mobilisation et
de la qualité des discours des participants notamment, un ancien
ministre de l’enseignement supérieur le Pr Mansour DIAGNE, le maire
de Diamniadio M. Alioune SANE, des responsables d’établissements
supérieurs, des responsables d’entreprises etc… Ce rêve n’aurait été
une réalité sans le soutien indéfectible et l’engagement des
responsables d’établissements ainsi que leur bureau d’étudiants, les
présidents de communauté, la presse, les artistes et notre partenaire
officiel sensible à la cause de la jeunesse et la promotion de l’intégration
des peuples le ROYAM HOTEL de Saly Portudal représenté par son
Directeur Général Monsieur Laurent MAIRESSE ainsi que le public ayant
répondu massivement à l’invitation.
Nous sommes satisfaits d’avoir proposé un service répondant aux
besoins et exigences de notre cible. Rendez-vous est pris pour la
deuxième édition. Continuer à nous suivre sur notre page Facebook
ainsi que notre site wahouafrica.com pour avoir les informations sur nos
prochains évènements. Merci à l’équipe de CES’ACTU pour son
professionnalisme et engagement à retransmettre fidèlement les temps
forts des évènements marquants. Vous êtes la fierté de cette institution
« CESAG » que vous positionnez à chaque apparition de CES’ACTU.
Merci à tous ! ‘’
« WAHOU AFRICA SMILE AFRICA IS BEAUTIFUL »




Moussa NIANG en compagnie de l’artiste ADIOUZA
Moussa NIANG,
en compagnie
d’Albert
KOUASSI
président du
comité WAHOU
AFRICA

DOSSIER SPECIAL : LE FESTIVAL NAGADEF SCHOOL






L’incroyable chanteur NEWMAN
CHIMA du NIGERIA
Les officiels
Le groupe « Les espoirs de la banlieue »
L’incontournable
artiste chanteur
ADIOUZA
Hermann ZAKO et Béatrice SAGNA, MC
de l’évènement
Le talentueux KSPY
Celui qu’on ne présente plus…
Armel GABBANA

DOSSIER SPECIAL : LE FESTIVAL NAGADEF SCHOOL
Fiacre BANON, coordonnateur général des commissions
pour le Festival NAGADEF SCHOOL
‘’Partie d’une simple idée et surtout de l’audace de WAHOU AFRICA, le « NAGADEF
SCHOOL » 2014 dans son lancement a suscité auprès de la communauté
estudiantine un engouement particulier. L’organisation de cet évènement marquant
la fin des vacances et le début de l’année académique a débuté par la constitution
de commissions. Chaque commission était donc chargée d’un travail précis devant
conduire à la réussite de l’évènement. Des tensions sont nées au sein de ces
différentes commissions. Evidemment, dans l’organisation d’une telle activité
existent des difficultés et surtout lors d’un évènement de cette envergure. Les
tensions ont régné jusqu’au jour-j notamment avec le retard dans le démarrage des
activités qui a entrainé un stress dans toutes les commissions. Le suivi du
programme avec ce retard acculé n’ont fait qu’augmenter ce stress.

Mais par la grâce de DIEU aujourd’hui on peut être fier de toute l’ampleur qu’a pris
cet évènement le « NAGADEF SCHOOL ». Les contraintes rencontrées lors de
l’organisation n’ont fait qu’augmenter la détermination de tout un chacun pour la
réussite de l’évènement. De ce fait, on remercie WAHOU AFRICA de nous avoir
permis de nous surpasser et de nous avoir fait vivre une telle expérience. Nous
remercions également tous les partenaires qui ont répondu présent à notre appel et
nous mettons un point d’honneur à notre partenaire officiel le ROYAM HOTEL. ‘’




Les invités
Par Béatrice SAGNA



Le staff
Fiacre BANON en compagnie d’invités
Destination poétique…
A l’occasion du Festival
Nagadef School, un homme, un
étudiant du CESAG s’est
essayé à un exercice de taille.
Togolais de nationalité mais
Africain de cœur, Serge
ALOGNON est celui qui, pour le
public venu nombreux au
Théâtre Daniel Sorano ce jour-
là, a rédigé deux poèmes riches
en intensité…

ICI DAKAR

Bonjour Dakar, bonjour douceur,
Bonjour bienheureux tous,
Ancien, revenant, ou nouveau venu à Dakar,
bienvenue,

Bienvenue à la Cité-capitale de l’AOF
d’autrefois,
Bienvenue à la Cité moderne des grandes
écoles d’Afrique francophone,
Dakar t’enchante et te rechante ses chansons
d’autrefois,
Dédicaces au Savoir, dédicaces au raffinement
d’esprits

Du monument de la renaissance à la place de
l’indépendance,
De la place de l’Obélisque aux phares des
Mamelles,
Du riche quartier des Almadies au puissant
quartier du Plateau,
Cette ville, non parfaite pour autant, cette
ville est monument historique,
Oui, Dakar est d’une sagacité exaltante

Ville-temple de la sagesse, berceau de mille et
une grandes écoles colosses d’Afrique,
Attraction des attractions, ville culte de ceux
qui nourrissent et chérissent un rêve,
Houphouët Boigny a jadis accosté sur ce Port
Autonome de l’érudition,
Et aujourd’hui, c’est toi
Réalises-tu cela? aujourd’hui c’est toi qui y
accoste ;

Du CESAG à BEM
De l’ISM à l’IAM
De l’ETTICA à l’Université du Sahel
Cette ville est une villa vivante de la
connaissance
Où tous ceux qui ont soif de l’érudition
s’abreuvent avec dextérité.

AU FIL DES MOTS
L’EXCELLENCE ET L’INTEGRATION,
NOTRE DESIR
J adis, le prix de la prospérité était prohibitif à beaucoup trop de jeunes gens
J adis, la joie de jouir de la vie et de faire la une des journaux
Etait oublié avant d’être un sexagénaire, seule la folie y conduisait
J adis, il y a avait plusieurs mondes sur cette petite terre
J adis, il y avait cinq continents où l’Afrique refusait de céder la dernière place
J adis, l’âge et la force physique faisaient la puissance,
J adis, mais ces jours venus de nulle part sont partis aujourd’hui, heureusement
Les plusieurs mondes de la terre ne font plus jamais qu’un à présent
Rendant le succès et le bonheur accessibles à tous, jeunes ou âgés,
Femmes ou hommes, fuyant Ebola ou non, tout être vivant de tous horizons
Mais à un seul prix, l’excellence
Voilà tout ce qui fait la différence, l’excellence
Du monde académique au monde professionnel
De la politique à l’informatique
Du droit au journalisme
Des sciences exactes à la gestion
Des mondialisations à la Mondialisation
Seule l’excellence récompense, jamais les lance-bombes
Encore, la mondialisation a remodelé le monde
Marcher la main dans la main n’est plus une courtoisie mais un impératif
Dans le combat pour le développement, nul ne saura réussir seul
Seules les excellences qui se complètent concourent à l’accomplissement d’un monde
Seuls les talents qui se regroupent touchent et changent le monde
Intégration, intégration, intégration on l’appelle
J e veux le faire seul mais je ne peux pas car j’ai besoin d’un talent qui complète le mien
J e veux réussir seul mais je préfère « réussir ensemble », oui, de façon épanouie
J e suis du CESAG, de l’ISM, de BEM, de l’IAM, de l’ETTICA, ou d’une autre business
school
Mais à présent ce n’est plus ce qui compte
Tendons-nous les mains, sourions-nous
Et allons réussir ensemble dans « L’INTEGRATION ET L’EXCELLENCE »


COMPTA CRACK…
Fan de comptabilité ? Ce numéro de COMPTA CRACK est fait pour vous. Je vous propose
de vous échauffer sur une petite réévaluation qui vous donnera assez d’appétit pour affronter
cette nouvelle rentrée. Sur ce, je vous souhaite à tous et à toutes une excellente rentrée et que
le succès soit au rendez-vous. A vos marques, prêts, craquez…

La société COMPTA CRACK possède un matériel industriel acquis à 7 200 000 FCFA
le 01/01/2000 et amortissable sur 5 ans en système linaire.
La réévaluation légale a été retenue avec les indices suivants :
1,53 pour 2000
1,52 pour 2001
1,00 pour 2002

1) Date d’effet de réévaluation le 01/01/2000
Date de réévaluation le 31/12/2000
a) Ecritures de réévaluation au 31/12/2000 et d’inventaire au 31/12/2001 en
supposant le cas d’incidence fiscale c’est-à-dire la déductibilité des suppléments
d’amortissements.
b) Ecritures de réévaluation au 31/12/2000 et d’inventaire au 31/12/2001 en
supposant le cas de neutralité fiscale.

2) Date d’effet de réévaluation le 31/12/2000
Date de réévaluation le 31/12/2000
Ecritures de réévaluation au 31/12/N et d’inventaire au 31/12/2001 en supposant :
a) Cas de déductibilité des suppléments d’amortissements.
b) Cas de neutralité des suppléments d’amortissements.
Proposé par Nadia MOUSSA

Que vous reste-t-il de votre compta réévaluation ?


Proposé par Nadia MOUSSA
COMPTABLE JURIDIQUE
REEVALUATION "LEGALE"
Le qualificatif « légale » signifie que la réévaluation est effectuée :
à une date déterminée (clôture de l'exercice donné, en
principe) ;
selon des modalités techniques précisées, avec, le plus
souvent, recours à un ou des indices de réévaluation
indiqués par les autorités compétentes ;
sous le bénéfice d'avantages fiscaux plus ou moins étendus,
pouvant aller jusqu'à la non-imposition totale de l'écart de
réévaluation, conjuguée avec la déductibilité totale des
nouveaux amortissements réévalués et la non-imposition,
en cas de cession de l'élément, de l'écart de réévaluation
correspondant.
Selon les cas, la réévaluation légale peut être obligatoire pour
toutes les entreprises, ou pour certaines catégories seulement, et
optionnelle pour les autres, voire pour toutes dans des cas rares.

EMPHYTEOSE
L' « emphytéose » ou « bail
emphytéotique » est une
convention de bail fait pour une
durée de plus de dix- huit ans
portant sur une terre rurale. Ce
type de bail constitue un droit réel
immobilier. Pour cette raison le
contrat qui le constitue doit faire
l'objet d'une publicité foncière. Le
bail emphytéotique de biens
immeubles confère au preneur un
droit réel susceptible
d'hypothèque, ce droit peut être
cédé et saisi dans les formes
prescrites pour la saisie
immobilière.

ECONOMIQUE FISCAL
CLUB DE PARIS / CLUB DE LONDRES
Le Club de Paris est un groupe informel de créanciers (vingt pays
développés en sont membres permanents) qui a pour but de
trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de
paiements de nations endettées.
Il traite les dettes publiques, c’est-à-dire celle s des gouvernements
et celles du secteur privé garanties par le secteur public.

Le Club de Londres est un groupe informel de créanciers bancaires
privés qui s'occupe de dettes publiques. Bien qu'inspiré du Club de
Paris, il préfère rééchelonner les dettes.
Sa première rencontre eut lieu en 1976 pour tenter de résoudre
les problèmes de paiements du Zaïre.
NICHE FISCALE
Une niche fiscale peut être soit :
♣ une dérogation fiscale
permettant de payer moins
d'impôts sous certaines
conditions ;
♣ une lacune ou un vide
législatif permettant
d'échapper à l'impôt sans
être en infraction.

LE SAVIEZ-VOUS ?

1) Les animaux : L’incompris

Volaille en cuisine, je n’ai pourtant rien
d’un volatile. Qui suis-je ?




2) Id ées reçues : Les pâtes

De quel pays / région sont originaires
les pâtes ?

3) L’élection

Un maire a été élu parmi 4 candidats au
cours d’une élection où 6217 personnes ont
voté (aucun bulletin blanc). Il a eu 25 voix
de plus que le deuxième, 40 de plus que le
troisième et 70 de plus que le quatrième.
Combien de voix le maire a-t-il obtenu ?




4) Igor le sage

Chacun a la sienne mais nul ne doit la
copier, car l’imiter peut nous faire
emprisonner. Fameuse et attestée, elle
est collectionnée. Et pourtant, une
simple croix peut la remplacer.



1 ) L e l a p i n . O n l e t r o u v e s o u v e n t d a n s l a s e c t i o n v o l a i l l e d e s l i v r e s d e c u i s i n e c a r i l e s t t r a d i t i o n n e l l e m e n t é l e v é e n b a s s e - c o u r .
2 ) D e C h i n e . M a r c o P o l o l e s a r a p p o r t é e s à V e n i s e d e C h i n e e n 1 2 9 5 , m a i s l e s p â t e s é t a i e n t d é j à c o n n u e s d e s i t a l i e n s à l ’ é p o q u e
r o m a i n e . L e s p r e m i è r e s n o u i l l e s d é c o u v e r t e s v i e n n e n t d e L a j i a e n C h i n e e t d a t e n t d e - 2 0 0 0 a v J C .
3 ) I l a e u 1 5 8 8 v o i x . L a f a ç o n l a p l u s s i m p l e d e t r o u v e r l a s o l u t i o n e s t d e p o s e r u n s y s t è m e d ’ é q u a t i o n .
v 1 + v 2 + v 3 + v 4 = 6 2 1 7
a v e c : v 2 = v 1 - 2 5 ; v 3 = v 1 - 4 0 ; v 4 = v 1 - 7 0
d ’ o ù : v 1 + ( v 1 – 2 5 ) + ( v 1 – 4 0 ) + ( v 1 – 7 0 ) = 6 2 1 7
d o n c : v 1 = 1 5 8 8 .
4 ) L a s i g n a t u r e .
SOLUTIONS
Trouverez-vous la réponse à ces énigmes ?
Proposé par Awa DIOUF


En ma qualité de président de l’ASEMA (Association
des Stagiaires et Etudiants Managers) depuis janvier
2014, c’est avec beaucoup de plaisir que je fais
office, pour la circonstance, de porte-parole du
bureau des étudiants qui par ma voix, vous souhaite
la plus cordiale bienvenue au sein de notre CESAG.
Après quelques mois de repos à profiter des vacances
pour certains ou des stages d’imprégnation
professionnelle pour d’autres, la rentrée académique
reste toujours un moment privilégié pour toute la
communauté universitaire qui est fin prête et enclin à
s’investir pour une année sans nul doute couronnée
de succès.






Pour vous aider dans votre cheminement, l’ASEMA ne ménagera aucun effort en ce sens, et les membres
du bureau de l’association seront constamment à l’écoute de vos moindres soucis, toujours avec sollicitude
et désintéressement. Vous pourrez ainsi en toute quiétude vous concentrer sur la réussite de vos études.
Il serait également intéressant de connaître vos compagnons de classe, de tisser des liens forts et constants
au cours de vos semestres d’études.



Nous vous incitons aussi à participer en très grand nombre
aux différentes activités qui vous seront proposées tout au
long de l’année académique. C’est un très bon moyen pour
vous de vous socialiser et de contribuer activement aux
différentes composantes de la vie universitaire. Sur le long
terme, vous serez récompensés puisque ce seront des atouts
très utiles lorsque viendra le temps pour de vous intégrer sur
le marché du travail.
Enfin, j’en profite pour vous réitérer, au nom de l’ASEMA
mes vœux de succès académique et vous souhaite, comme on
le dit sur notre terre d’accueil « Dal lène ak Diam »
(« Bienvenue »)
HAULSET FAMIEN-ANXYL KOUASSI
‘’Contribuer activement aux différentes composantes de la vie
universitaire‘’
‘’Réitérer mes vœux de succès
académique‘’

Toute l’équipe de CES’ACTU vous
remercie et vous souhaite une
excellente année académique
2014-2015


Sign up to vote on this title
UsefulNot useful