You are on page 1of 3

Conservation de l’énergie mécanique

Roue de Maxwell
1. Objectifs de l’expérience :

Introduire le concept de la conservation de l’énergie mécanique

Déterminer le moment d'inertie de la roue de Maxwell

Déterminer, en fonction du temps au moyen de la roue de Maxwell :

o l'énergie potentielle,

o l’énergie de mouvement de translation,

o l'énergie de rotation.

2. Principe de I’ expérience :

Un disque, pouvant se dérouler avec son axe le long de deux cordes, est en mouvement dans le champ
gravitationnel. L'énergie potentielle, l'énergie cinétique de translation et l'énergie de rotation se transforment
mutuellement du l’une à l’autre et sont déterminées en fonction du temps.
3. Montage et procédure :

Fig. 1 : Dispositif expérimental pour étudier la


conservation de l'énergie, en utilisant la roue de Maxwell

1- Pied de support en "A" PASS


2- Tige carrée PASS, / = 1000 mm
3- Mètre de démonstration. / - 1000 x 27 mm
4- Dispositif d'arrêt avec déclenchement
5- Curseur pour mètre, rouge, plastique, une paire
6- Roue de Maxwell
7- Fil de connexion, fiche 4 mm, 32 A, rouge, / 100 cm
8- Fil de connexion, fiche 4 mm, 32 A, bleu, /100 cm
9- Barrière optique avec compteur
10- Adaptateur, fiche BNC / douille 4 mm
11- Capacité 100nF/250V, Gl
12- Alimentation 5 V DC/2.4 A avec fiches 4mm

Le dispositif expérimental est indiqué dans les Fig. 1 et 2. On utilise la vis de réglage sur la tige de support,
afin que l'axe de la roue de Maxwell, dans l'état déroulé, soit aligné horizontalement. A la libération, les
enroulements doivent s’exécuter à l'intérieur. Le nombre d'enroulement doit être approximativement le
même sur les deux côtés. Il est essentiel de faire quelques essais, pour les premiers mouvements de haut en
bas de la roue, puisque un montage incorrect (traversé vers l'extérieur) produit un mouvement
"gyroscopique" de la roue.
Le commutateur, la goupille engagée dans l’un des trous dans la circonférence de la roue, est utilisée pour
libérer la roue mécaniquement et de démarrer le compteur au même moment afin de déterminer la
distance et le temps. Le commutateur de libération doit être ajusté pour que la roue n’oscille pas ou roule
après le départ. Par ailleurs, les cordons doivent toujours être enroulés dans le même sens à chaque
démarrage.

Considérations Théoriques:
L'énergie totale E de la roue de Maxwell, de masse m et de moment d'inertie lz (autour de l'axe de rotation),
est composée de l'énergie potentielle Ep, l'énergie de translation ET et l'énergie de rotation ER:

(1)

Où 𝑤 ⃗ ,, 𝑔, l'accélération due à la gravité et s la


⃗⃗ , désigne la vitesse angulaire, la vitesse de translation 𝑉
hauteur (négatif).

⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
⃗⃗⃗⃗ =𝑑𝜑
𝑑𝑠 ⃗⃗⃗⃗⃗ *𝑟 ⃗ = 𝑑𝑠 =𝑑𝜑 * 𝑟 = 𝑤⃗⃗ ∗ 𝑟
𝑉
𝑑𝑡 𝑑𝑡
Où 𝑟 est le rayon de l’axe de la roue.
Dans le cas présent, 𝑔 est parallèle à 𝑠 et 𝑤
⃗⃗ est perpendiculaire à 𝑟 , de sorte que

Puisque l'énergie totale E est constante au court du temps, la dérivée de E donne :

D’où l’accélération :
Pour les conditions initiales : s(t=0)=v(t=0)=0 on obtient :