You are on page 1of 7

NOM Prénom Date du TP :

NOM Prénom Enseignant du TP :

Evaluation

Evaluation de concentration de contrainte


But du TP
Etude d’un champ de contraintes simple en photoélasticimétrie et évaluation expérimentale de
l’effet de concentration de contraintes.

Description du problème mécanique


Soit une plaque 2D en traction avec le repère associé défini sur la figure ci-dessous :

y
−T T
O x

Travail préparatoire (4 points)


Relire le cours sur les contraintes et le cours sur la photoélasticimétrie.

Donner la forme du tenseur des contraintes dans la plaque ci-dessus soumise d’abord à la traction T
puis à la traction a.T.

Donnez les directions principales et les valeurs propres de ces tenseurs.

TP MQ02 -1-
Donnez la valeur de la contrainte tangentielle maximale dans la plaque.

Pour quelles orientations des directions de polarisation peut-on voir les isoclines sur la plaque ?

Dessinez les isoclines pour des directions de polarisation parallèles aux axes de symétrie de la
plaque et pour des directions de polarisation orientées à 30° par rapport aux axes de symétrie de la
plaque.

Quelle relation existe-t-il entre les isochromes et le tenseur des contraintes dans la plaque ?

Comment sont réparties les isochromes dans la plaque ?

Comment évolue cette répartition si T est multipliée par deux ?

TP MQ02 -2-
NOM Prénom Date du TP :

NOM Prénom Enseignant du TP :

Evaluation

Analyse de résultats Eléments finis


But du TP
Manipuler les notions de contraintes. Identifier des conditions aux limites. Vérifier une solution
numérique.

Description du problème mécanique


Une plaque rectangulaire percée en son centre est soumise à une sollicitation dans le plan (x,y) sur
ses faces extérieures de normale x ou y. Aucune sollicitation n’est appliquée au niveau de la surface
du trou. Les champs de contraintes dans la plaque ont été obtenus grâce à une simulation éléments-
finis. Comme il existe deux axes de symétrie pour la structure et la sollicitation, seul un quart de la
plaque a été utilisé pour le calcul.
y Axes de symétrie

Travail préparatoire
Relire le cours sur les contraintes.

La plaque est-elle en état plan de contrainte ? Pourquoi ?

TP MQ02 -3-
Quelles sont les conditions aux limites au niveau de toute la surface du trou ? Comment cela se
traduit-il pour le tenseur des contraintes ? Quelles sont les directions principales du tenseur des
contraintes pour les points placés au niveau de la surface du trou ?

Quelles sont les caractéristiques du vecteur déplacement des points situés sur les axes de
symétrie de la plaque?

TP MQ02 -4-
NOM Prénom Date du TP :

NOM Prénom Enseignant du TP :

Evaluation

Etude de champs de contraintes de flexion


But du TP
Etude d’un champ de contraintes. Approximations simplificatrices. Définition de la flexion.

Description du problème mécanique, définitions et résultats de RDM


Une plaque rectangulaire (hauteur h, longueur L, épaisseur e) est soumise à une sollicitation sur ses
faces extérieures de normale ± y. Les champs de contraintes dans la plaque sont étudiés par
photoélasticimétrie. On distingue la flexion « 3 points » où trois efforts sont appliqués sur la poutre
(figure 1) de la flexion « 4 points » pour laquelle quatre efforts sont appliqués sur la poutre (figure
2). ! ! !
F F F
y y
d d
O x O x

! ! ! !
F /2 F /2 F F
Figure 1 Figure 2

Les approximations de la résistance des matériaux supposent que si la zone entre deux efforts est
« très élancée », c’est à dire telle que d >>h, ce qui correspond aux poutres dites « minces » ou de
« Navier-Bernouilli », alors le tenseur des contraintes écrit aux points éloignés des points
d’application des efforts, prend la forme suivante dans le repère (O,x,y) :
! A(x) $
y 0
# eh 3 &
#" 0 &%
Si la poutre est « moyennement élancée » (d>h), alors on a (dans les mêmes conditions que ci-
dessus):
" A(x) B(x) " 2 h 2 % %
$ eh 3 y ! eh 3 $# y ! 4 '& '
$ '
# 0 &

où A(x) et B(x) sont des fonctions dépendant du chargement. Si la poutre est épaisse, alors, les
approximations de la RDM ne sont plus valides, on parle de poutres « de Timoshenko » et les
termes du tenseur ne sont plus linéaires.

TP MQ02 -5-
Travail préparatoire (4 points)
Relire le cours sur les contraintes et le cours sur la photoélasticimétrie.

Donner les contraintes principales et les directions principales en tout point des poutres très
élancées et pour les points tels que y=0 et y=h/2 pour les poutres moyennement élancées.

Poutres très élancées :

Poutres moyennement élancées :

Comment évolue le rapport σxx/σxy quand h tend vers zéro pour L fixé dans le cas des poutres
moyennement élancées ? Que conclure sur le domaine de validité des hypothèses de Navier-
Bernouilli ?

TP MQ02 -6-
Tracer les isochromes que vous obtiendriez si les approximations de la RDM sont vérifiées et dans
le cas où les axes du polariseur sont :
- alignés avec les axes x et y,
- alignés avec les bissectrices des axes x et y.

Poutres très élancées :

Poutres moyennement élancées :

TP MQ02 -7-