You are on page 1of 22

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche


Scientifique
Université SAAD DAHLAB BLIDA
Faculté des Sciences de l'Ingénieur
département d’architecture

Exposé sur :

Les joints dans la construction

Réalisé par : Dirigé par :


NECHACHDA Hadjira
Gr : 22
année universitaire :02011/2012
plan de travail

I. Introduction
II.Définition
III.Produit de remplissage
IV.Les différentes types de joint
V. Réalisation des joints
VI.Conclusion
INTRODUCTION

un joint est un dispositif utilisé dans plusieurs domaines


Ses fonctions et utilités diffèrent d’un domaine à un autre,
DEFINITION
 Un joint est la partie vide entre des éléments de la construction, obturée par
un produit destiné à assurer un liaison durable entre ces éléments .

 Un joint est une coupure (qui peut s’étendre jusqu’aux fondations) réalisée
dans un ouvrage pour le diviser en plusieurs parties, chaque partie pouvant se
déplacer ou se déformer librement,

 Un joint est donc une coupure artificielle (fausses fissures) dont


l’emplacement, judicieusement choisi, évite l’apparition de fissures et leur
conséquences (perte d’étanchéité, infiltrations d’eau, chute de
résistance, instabilité…)

 Ces éléments peuvent être de même nature ou de nature différentes ( bois et


béton)

 Les qualités d’un produit pour joint sont :


1. Adhérence
2. Plasticité +ou- permanente ( cela dépend des joints) pour permettre un libre
jeu des éléments .
3. Facilité d’utilisation et de mise en œuvre
LES PRODUITS DE REMPLISSAGE

Les joints sont traités au plâtre ou au mortier , dans certains cas toutefois
lorsque par exemple les faces des joints doivent jouer fortement l’une par
rapport à l’autre on est amené à utilises des produits spéciaux .
 Mastic : produit dans la consistance à froids
est suffisamment molle pour permettre l’utilisation
En calfeutrement (bouchage) étanche des joints .
 Garniture d’étanchéité : cardon ou bande de matière
Plastique ou élastique servant à assurer l’étanchéité
Du joint à l’air ou à l’eau .
 joint à la pompe : produit poteaux , plastique
appliqué à la pompe à main ou mécanique
 En Caoutchouc :
LES DIFFÉRENTES TYPES DE JOINTS :

 Le joint de dilatation :
Un joint de dilatation est un joint destiné à absorber les variations de
dimensions des matériaux d’une structure sous l'effet des variations de
température.
Il divise les grands bâtiments en un certain nombre de sections ,
Il compense les variations de température et d’humidité
Il évite les effets :
- des variations hygrothermiques,
du retrait et du gonflement des bétons,
Joint de dilatation :
Au droit des joints de dilatation (le joint
de dilatation du bâtiment descend
jusqu’aux fondations), la semelle
n’est pas fractionnée.
 Joint de retrait :
Joint dont la fonction est de reprendre
le retrait lié à la prise du matériau,
en concentrant la fissuration sur la ligne
de faiblesse structurelle qu'il forme.
Il est réalisé soit par réservation avant
le coulage (baguette), soit par scellement
de profilés perdus dans le support,
soit par sciage a posteriori.

Il évite les fissurations aléatoires ,


Il relâche les tensions internes du béton
Lors du retrait du béton, une fissuration superficielle apparaît. Les joints de
retrait ont pour rôle d’organiser et de délimiter cette fissuration.
 Joint de fractionnement :
Le joint de fractionnement est destiné
à réduire les risques de fissuration et
de compression des revêtements

La pose de chape à base de ciment


nécessite la création de joints.
 Joint de chaussée :
Le joint de chaussée est le dispositif qui équipe une coupure du tablier lorsque
les lèvres de
cette coupure se déplacent l’une par rapport à l’autre. C’est un équipement
important pour le
bon fonctionnement de l’ouvrage et sa durabilité.

> Il a deux fonctions principales et concomitantes :


■ assurer la libre dilatation des tabliers,
■ permettre la circulation en toute sécurité
. Il ne doit pas y avoir de discontinuité de la
chaussée et les conditions de roulement
aux abords et sur le joint doivent être bonnes.
 Joint de rupture :
Lorsque des tassements sont à craindre,
les fondations doivent être fractionnées

 Joint coupe-feu :
Les joints coupe-feu sont une sorte de mastic intumescent souple qui, au contact
de la chaleur, se transforme en une masse réfractaire et spongieuse, obstruant
ainsi la cavité où il est placé et empêchant la propagation des flammes, de la
fumée et des gaz. Le pouvoir intumescent des joints coupe-feu n'est pas affecté
par l'humidité
 Joint de carrelage :
Le carrelage est un revêtement durable à condition qu’il soit entretenu
correctement. La solidité du carrelage dépend de l’état des joints, car ils en
assurent l’étanchéité.

Lorsque les joints sont abîmés ou creusés, l’eau s’infiltre facilement entre les
carreaux, et ces derniers risquent de se décoller
 Joint parasismiques :
Ces joints sont destinés à éviter que deux constructions ou blocs de
construction voisins ne se heurtent au cours de mouvement, leurs largeur doit
être au moins égale à 4 cm
Les joints parasismiques doivent être disposés de façon à découper en plan les
constructions en blocs de forme sensiblement rectangulaire
Le joint parasismique a pour but d’éviter tout entrechoquement entre les corps
de bâtiment qu’il sépare.
En zone sismique, tout joint de dilatation doit être
remplacé par un joint parasismique en raison de
ces impératifs de non entrechoquement
 Joint d’un mur de soutènement :
Le rôle principal du joint d’un mur de soutènement est d’assurer la liberté de
déplacements entre deux parois contiguës et d’empêcher ou de canaliser les
venues d’eau. Par contre, selon la technique de construction ou la composition de
la paroi, les procédés de joints vont être très spécifiques. Pratiquement, on
distingue les murs composés par des voiles en béton armé,
les parois moulées et les rideaux de palplanches.
Pour ces structures composées de voiles en béton armé, on distingue deux types
de joints :
 les joints inertes (joint de reprise)
 les joints actifs ou de fonctionnement de l’ouvrage,
 Le joint de tassement:
Destinés à éviter une fissuration indésirable. Cependant, ces joints servent
à compenser dilatation et retrait du matériau. Ces variations volumétriques sont
entre autres la conséquence d’une humidité changeante, de variations de
température, de prise du ciment ,
Les joints de tassements s’imposent dans les cas suivants :
 L’ouvrage est constitué par les volumes de hauteurs
différentes, transmettant de même sol homogène des charges inégales
 L'ouvrage repose sur des fondations hétérogènes dans un terrain homogène
 L’ouvrage repose sur des fondations homogénes, mais les niveaux des bons sol
se trouvent à des altitudes différentes, entarine des reactions inégales
 L’ouvrage existe et doit etre agrandi , les fondations à achevé de se
tasser, les fondations neuves anciennes entrainerait des désordres
 Joint de mouvement ;

charges légères

charges moyennes
charges lourdes

grands mouvements
CONCLUSION
Les joints ont un rôle très important dans la construction , c’est un
régulateur de conflits (amortisseur de choc )
Il faut les disposer à chaque fois que cela est nécessaire
(indispensable)