You are on page 1of 28

2017-201

2018

Université Ibn Tofail


Faculté des Sciences
Département de Physique
Kénitra

Polycopié de Travaux Pratiques


Mécanique des Fluides
Mécanique des Milieux Continus

Elaboré par :
Pr. Mohammed
ohammed I G O U Z A L (responsable du TP)
Contact : mohammed.igouzal@uit.ac.ma
ohammed.igouzal@uit.ac.ma / igouzal@gmail.com
0
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Table des Matières

- Consignes importantes 2

TP 1:

- Pression hydrostatique 4

TP 2: 11
- Expérience de Torricelli en hydraulique : Vidange d’un réservoir.
- Pertes de charge.
TP 3: 19
- Etude de la trainée pour différents corps.
- Mesure du débit d’air à l’aide du tube de Venturi

1
Consignes importantes

I- Rapport de TP
Les travaux pratiques de mécaniques des milieux continus comprennent trois séances.
Les comptes rendus doivent être regroupés dans un seul rapport de TP à soumettre le jour de
la séance de révision.
Le rapport doit contenir :
- un sommaire.
- les trois comptes rendus de TP.
- des références bibliographiques (à la fin).

II- Rédaction du compte-rendu de TP


Organisation
Dans le compte rendu, la partie relative à chaque TP doit contenir:
1. Objectifs du TP. 2. Cadre théorique et la démarche à suivre.3.Manipulation: c’est une phase
d’exécution qui, pour un travail expérimental, se décompose en une étape d’acquisition de
données et une étape de dépouillement.4. Discussion et interprétation des résultats,
description des problèmes rencontrés en rapport avec les conditions de réalisation.
Figures et tableaux
Chaque figure doit posséder un titre et un numéro (dans l’ordre d’apparition dans le texte).
Chaque axe doit contenir un titre avec la variable représentée suivie de l’unité.
Chaque figure doit faire l’objet d’un commentaire qui doit commencer par la description des
axes et des courbes. Par exemple: « la figure 3 représente l’évolution de la vitesse en fonction
de la hauteur». Il faut être précis dans l’emploi du vocabulaire. Les tableaux doivent aussi
être commentés.
Calculs
Les applications numériques doivent être données en utilisant des unités SI. Il faut aussi
distinguer l’expression littérale de l’application numérique.
Conclusion
La conclusion a pour but de faire la synthèse de façon concise des principaux résultats
obtenus au cours du TP. Les problèmes qui ont été rencontrés en cours de manipulation
peuvent être mentionnés à ce niveau. Il est appréciable d’évoquer quelques applications
générales du TP.

2
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Blaise Pascal (1623 - 1662). Physicien, mathématicien, écrivain

et philosophe français. Il a effectué de nombreux travaux sur la

géométrie, le calcul infinitésimal et l'hydrostatique. Il est

également à l’origine de l’invention de la presse hydrauliqu


hydraulique et

de la machine à calculer.

Le génie de Pascal frappe par sa diversité: scientifique, penseur,

théologien, philosophe et logicien.

3
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

TP N°1:
Pression hydrostatique dans les liquides

Objectif:
- Vérifier la loi de l’hydrostatique.
- Etudier les variables qui influencent la pression dans les liquides statiques
I- Rappel sur la pression hydrostatique
Considérons un récipient rempli de liquide. Si on perce une ouverture dans ce récipient, on

d’une force  normale à la surface.


constate que le liquide s’échappe perpendiculairement à la surface, traduisant la présence

Figure 1 Force de pression Figure 2 : capsule manométrique

Plaçons une capsule manométrique CM en un point d’un liquide. La paroi déformable de la

présence d’une même force  . La dénivellation augmente en fonction de la profondeur de la


capsule subit une déformation qui entraine une dénivellation dans le tube en U, traduisant la

capsule.
II- Statique des Fluides
1-Forces agissant sur une particule fluide
- Les forces massiques (poids, forces d’inertie…) dont l’intensité est proportionnelle à la
masse et au volume.
- Les forces de surface (forces de contact). Ce sont des forces agissant sur la surface du

 par unité de surface qui


liquide par contact direct. Par exemple : la force de pression (force normale à la surface),
force de viscosité (tangentielle). La pression désigne la force d
 . Cette force est
s'exerce perpendiculairement à un élément de surface dS de normale 
proportionnelle à la surface dS : d = - P  
où la pression P est une grandeur scalaire ne dépendant que des coordonnées du point M
auquel la force est évaluée. Par conséquent, la pression est indépendante de l'orientation de la
surface sur laquelle elle agit.

4
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Figure 3 : Représentation de la force de pression


2- Calcul de la force de pression
L’équation de la statique des fluide, lorsque ce dernier n’est soumis qu’aux forces de pression
et de pesanteur est donnée par :

- La pression est donc indépendante des coordonnées horizontales x et y et ne dépend que de


la cote verticale z.
- Si la côte est constante alors la pression est constante aussi, et inversement: la surface libre
d’un fluide au repos (P = cste) est donc une surface plane horizontale.
3- Cas des liquides
Dans le cas où le fluide est un liquide (ρ=constante)
( =constante)
P= - ρ g z + cst
Si on choisi l’axe OZ de tel façon que pour z=0 la pression P=Patm (Patm : Pression
atmosphérique) alors :
P= - ρ g z + Patm
P : Principe
rincipe fondamental de l'hydrostatique
Et si on prend –z=
z= h (profondeur) alors :
P= ρ g h + Patm
la pression augmente avec la profondeur (h), la
a pression diminue avec l'altitude (z).
PA= ρ g hA + Patm = -ρ g zA + Patm

5
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Figure 4 : Principe de Pascal


PB= ρ g hB + Patm = -ρ g zB + Patm
On a PA - PB = ρ g (zB – zA)
Principe de Pascal
« La différence de pression entre 2 niveaux d'un fluide homogène au repos, est égale au
poids de la colonne de fluide de section unitaire et de hauteur correspondant à la
différence de cote des 2 niveaux » ∆P = PB - PA= ρ g (hB – hA) = ρ g (zA – zB)
NB
- La pression atmosphérique est la pression qu'exerce le mélange gazeux constituant
l'atmosphère de la Terre (l'air), sur une surface quelconque au contact avec
cette atmosphère. Sur la Terre, la pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer
dépend essentiellement de la masse de l'atmosphère, elle a une valeur approximative
1 01325 Pa. La pression atmosphérique se mesure surtout à l'aide d'un baromètre (voir
question de recherche).
III- Exemple d’application
Le château d’eau (figure 1) est conçu pour stocker l’eau. Grâce à des pompes, l’eau est
pompée vers le haut du château d’eau dans une énorme cuve. L’eau est ensuite envoyée dans
un réseau de tuyaux qui va le distribuer vers l’ensemble des habitations.
La pression de l’eau qui est fournie à un robinet est proportionnelle à la différence
d’altitude qui existe entre le niveau d’eau dans le château d’eau et celui dans les maisons.
Sur le plan technique, la construction des châteaux d'eau se justifie par la simplicité des
techniques de mises sous pression. Dix mètres de hauteur donnent une pression
supplémentaire de 1 bar. Un robinet de maison a une sortie aux environs de 2 à 3 bars.

Figure 5 : Château d’eau

6
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

IV- Manipulation
La pression hydrostatique dans un liquide est mesurée grâce à un Manoscope à eau : appareil
qui permet l'étude de la répartition des pressions existant au sein d'un liquide.
Le Manoscope est composé d'un manomètre relié par un tube flexible à un dispositif plongeur
en plastique. Le manomètre est fixé sur une plaque graduée en cm.
Le dispositif plongeur comprend un tube muni à son extrémité d'une capsule à membrane
souple. Un tube coaxial permet la rotation de la capsule.

Figure 6 : Manoscope à eau

La membrane de la capsule se déforme en fonction de la pression exercée de l’eau.


L'extrémité du tube est ouverte (pression atmosphérique).
Lorsque la membrane est plongée à une hauteur (h) dans l’eau, une pression P supérieure à la
pression atmosphérique est exercée sur la membrane. La surface du liquide descend dans la
branche gauche du tube en U et monte dans celle de droite. La différence de niveau (d’eau)
dans le tube en U (∆H) permet de mesurer la pression P ou bien P-Patm (pression relative)

1- Etalonnage du Manoscope
- Prendre l’eau pure comme liquide (mase volumique = 1000 kg/m³).
Introduire la capsule manométrique dans l’eau jusqu’aux profondeurs indiquées dans le
tableau 1.
Noter la différence de niveau (∆H) dans le tube en U et calculer la pression relative théorique
(P-Patm) pour chaque profondeur.

7
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Tracé sur le papier millimétré la pression P en fonction de ∆H (courbe d’étalonnage du


manomètre). Faire une interpolation linéaire (droite qui passe le plus proche possible d’un
maximum de points de mesure)

Tableau 1

Profondeur de la capsule (cm) ∆H (cm) P=Pression relative théorique (Pa)


2
4
6
8
10

Figure 7 : courbe d’étalonnage du Manoscope


2- Influence de la profondeur :
En prenant des profondeurs différentes de celle ayant servis dans le calibrage et en se servant
de la courbe d’étalonnage du Manoscope, remplir le tableau 2 :

Liquide = eau
Profondeur (cm) Pression
h1=
h2=
H3=
h4=
h5=
- Interpréter les mesures.
3-La pression dépend-elle de l’orientation du manomètre dans le liquide ?
Faire l’expérience, interpréter vos observations et conclure.
4- la pression va elle changer si on déplace horizontalement la membrane dans le récipient,
mais en gardant la même hauteur ?
-Faire l’expérience, interpréter vos observations et conclure.

8
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

3- Influence de la nature du liquide


Garder la même sonde manométrique et changer de liquide, l’huile (masse volumique =900
Kg/m3) à la place de l’eau.
NB : La pression dans l’huile doit être évaluée à partir de ∆H dans le tube en U et de la
courbe d’étalonnage du Manoscope.
Remplir le tableau 3 :

Liquide = huile
Profondeur (cm) Pression (Pa) mesurée Pression calculée
h1=
h2=
H3=
h4=
H5=

Tracer sur un graphe la pression mesurée en fonction de la profondeur. Interpréter.


Tracé sur une même figure la pression P dans l’eau et dans l’huile en fonction de la
profondeur. Interpréter

- Conclusion partielle : La nature du liquide influence-t-elle la pression ?.


5- Conclusion générale
Citer les facteurs qui influencent la pression dans un liquide.
Informations complémentaires
L'eau des océans est une solution qui contient en moyenne 35 g par litre de sel. Dans les
régions où il y a des évaporations élevées, l'eau de la mer devient plus salée, tandis que la
salinité chute dans les régions plus fraîches, en raison de la fonte des glaces et des
précipitations. La salinité des océans provient essentiellement de la présence du chlorure de
sodium en abondance. Ainsi, La masse volumique de l'eau de mer à la surface est
d'environ 1,025 g/ml, supérieure de 2,5 % à celle de l'eau douce (1 g/ml) à cause de la masse
du sel. La Mer Rouge contient beaucoup plus de sels, ce qui explique qu'on y flotte sans
effort, alors que la Mer Baltique en contient beaucoup moins (tableau 4).

Milieu SALINITE g/l


Mer Baltique 07,00
Océan Antarctique 34,70
Océan Pacifique 35,00
Océan Indien 36,50
Océan Atlantique 36,50
Mer Méditerranée 38,50
Mer Rouge 39,70

Question recherche : Décrire le principe de mesure de la pression atmosphérique.

9
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Evangelista Torricelli (1608 1647)


(1608-1647) est un physicien et
mathématicien italien. Il est connu pour avoir mis en évidence, en
1644, la pression atmosphérique, en étudiant la pompe à eau de
Galilée, ce qui lui permit d'inventer le baromètre à tube de mercure
qui porte son nom. Il est connu aussi par ces travaux en
hydraulique.

10
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

TP N°2
N°2:
Partie A : Etudes des pertes de charge
Objectifs
Vérifier les
Vérifier les formules de perte de charge dans une conduite

I- Théorie
Le théorème de Bernoulli
V2 P
+ = cst s’applique pour le cas d’un fluide idéal.
2.gg ρ.g

∆H : perte de charge entre les points A et B

a-Cas
Cas des pertes de charges régulières

11
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Le nombre de Reynolds représente le rapport entre les forces d'inertie et les forces visqueuses.


On le définit de la manière suivante :

 =
η
avec : V : vitesse caractéristique du fluide

η: viscosité dynamique du fluide


D : diamètre (cas d’un écoulement dans une conduite).

: masse volumique

3eme Cas - Pour Re > 105


Il est possible d’utiliser la formule de Colebrook un peu plus complexe qui prend en compte
la rugosité de la canalisation.
1  2.51 ε 
= − 2log +
 Re λ 3.7 D  avec ε : hauteur de rugosité
λ2  
12
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

b- diagramme de Moody
Il est aussi possible d’obtenir les pertes de charges sans les calculer à l’aide du diagramme de
Moody Voir page suivante.

Figure 3 : Diagramme de Moody pour les pertes de charge

III-Manipulation
Relier le reservoir au tuyau (conduite) muni des tubes pièzométriques (figure 4 ).

Figure 4
1-Relever les caractéristiques de la conduite:
Li : Longueurs entre les tubes piézométrique, d : diamètre de la conduite.
2- Remplir le reservoir jusqu’à la hauteur 35cm.
Ouvrir l’orifice de vidange afin d’établir un écoulement dans la conduite.
Mesurer les pertes de charge ∆Hmes (prendre deux tubes piézomètriue les plus éloignés
possible).
3-Mesurer le débit Q (m3/).
Calculer la vitesse moyenne de l’écoulement V(m/s). Calculer le nombre de Reynolds Re.
En déduire la perte de charge théorique ∆Hth ( Important : Justifier la formule utilisée).

13
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Longueur entre les tubes pièzomètrique


Perte de charge ∆Hmes
Débit volumique Q
Vitesse d’écoulement V
Nombre de Reynolds Re
Coef de frottement λ (indiquer la formule utilisée)
Perte de charge théorique ∆Hth

Comparer les valeurs des pertes de charge calculées et mesurées.


Faire une interprétation.

Question de recherche
Faire une recherche (2 pages max) sur les pertes de charge singulières (type de pertes de charge,
calcul des pertes de charge pour chaque type).

14
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Partie B :
Vidange d’un réservoir: Expérience de Torricelli en hydraulique

Objectifs
 Mettre en évidence la conservation du débit.
 Calculer le temps de vidange d’un réservoir.
Vérifier la formule de Torricelli en hydraulique.
Vérifier
I- Rappel théorique
Expérience de Torricelli
On considère un récipient cylindrique de rayon RA et de section SA contenant un liquide non
visqueux et percé par un petit trou de rayon RB et de section SB. Soit h la hauteur entre le trou
(B) et la surface du liquide (A).

(A)

(B)

Figure 1
er
1 cas
- Si le rayon RB est très inférieur au rayon RA, la vitesse du liquide en A est négligeable
devant celle en B. La vitesse du fluide en B est calculée en appliquant le théorème
théorèm de
Bernoulli entre A et B:
VA 2 pA VB 2 p
+ + hA = + B + hB
2.g ρ .g 2.g ρ .g

* Au point A VA=0 grand réservoir

pA=patm , hA=h

* Au point B hB=0 référence

pB=patm dans l’orifice

D’où :

15
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

patm VB 2 patm
0+ +h= + +0
ρ .g 2.g ρ .g

VB 2 = 2.g .h ⇒ VB = 2.g .h (1)

D’où le débit au point B: Q(m3 / s ) = S B . 2 gh

Dans ce cas (RB est beaucoup plus petit que RA), le niveau h est presque constant.

 La vitesse au point B est constante et ne dépend que de la hauteur h

 La vitesse (et le débit d'écoulement) au point B (trou) est indépendante de la


nature du liquide.

2ème cas
Si RB n'est pas très inférieur à RA, la vitesse du liquide en A n'est plus négligeable.
La conservation du débit (SA.VA = SB.VB) et le théorème de Bernoulli donnent la vitesse au
niveau de la sortie :

2 gh
VB = S A (2)
S A2 − S B2

La vitesse VB dépend de la hauteur h. Elle n'est plus constante (h dépend du temps).


En écrivant la conservation du volume écoulé (durant l’intervalle dt) du fluide, on a:
-SA.dh = SB.VB.dt
L'intégration de cette égalité donne la loi de variation de la hauteur du liquide en fonction du
temps. hi est la hauteur initiale:

SB 2g
h(t ) = hi − .t. 2 (3)
2 S A − S B2

II- Question théorique


1- Démontrer les formules (2) et (3).
2-Quand on augmente le rayon de l’orifice, l’expression de la vitesse prend la forme donnée
par la formule (2).Cette vitesse sera-elle différente si on utilise de l’huile à la place de l’eau
dans l’expérience ? Justifier votre réponse.
- Quelles sont les hypothèses de l’utilisation de la formule (2) (revenir au cours).

16
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

III- Manipulation
L’expérience de Torricelli est réalisée à l’aide du réservoir montré à la figure 2.
1- Mesurer le diamètre du réservoir et le diamètre du trou de vidange.
1-Remplir le réservoir jusqu’au niveau initial hi=35 cm.

Figure 2
-Ouvrir le trou (trou de vidange) et suivre la vidange du réservoir (de h=hi=35cm à h=0 cm). -
- Noter le niveau d’eau et le volume en sortie ( B) à intervalle de temps constant (∆t=30 s par
exemple)
- Remplir le tableau suivant :
Temps (s) Niveau d’eau h (m) volume en sortie (ml) Débit en B (m3/s) Vitesse en B (m3/s)

t=2. ∆
t=∆

……

2- Vérifier que la somme des volumes déversés est égale au volume initial dans le réservoir.
3- Comparer le débit en A et B.
4-Tracez √h en fonction du temps. Interpréter.
5-Tracer sur une même figure la courbe h(t) expérimentale et théorique (relation 3).
Interpréter et comparer le calcul théorique avec le résultat expérimental.
6-Tracer sur une même figure la courbe QB(t) expérimentale et théorique
Interpréter et comparer le calcul théorique avec le résultat expérimental.
7- Comparé le temps de vidange théorique et expérimental
Combien de temps s’écoule-t-il pour avoir un réservoir vidé à moitié ? Comparer le résultat
théorique et expérimental.

17
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Daniel Bernoulli est un médecin, physicien et


mathématicien suisse : 1700-1782.
1700 1782. Il est l’auteur du livre :
Hydrodynamica, sive de Viribus et Motibus Fluidorum
commentarii. Opus Academicum… Strasbourg Dulsecker,
1738, dans lequel il montre
1738, montre l'importance du principe de la
conservation de l'énergie, et expose les premiers éléments
de la théorie cinétique des gaz. Il y expose aussi le
théorème de Bernoulli.

18
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

TP N°3:
Partie A : Etude de la trainée pour différents corps
Partie B : Mesure du débit d’air à l’aide du tube de Venturi

Objectif du TP
-Mesurer le débit d’air à la sortie d’une soufflerie à l’aide d’un tube de Venturi.
-Mesurer la force de trainée aérodynamiques de corps de forme et sections différentes.

I-Cadre théorique général


1-Equation d’Euler
L’air en écoulement peut être considéré comme un fluide parfait (non visqueux).
La dynamique des fluides parfaits est régit par l’équation d’Euler :

dU
ργ = ρ 
= ρ F 
 − grad P
dt
γ : Accélération, U : vitesse, F : forces de volume par unité de masse,
P : pression, ρ : masse volumique

2-Théorème de Bernoulli


Si les conditions suivantes sont satisfaites :

= 0
∂U

 = 0
 U
Ecoulement permanent
∂t

 : derive de la force de pesanteur


Ecoulement irrotationnel rot
F
 milieu incompressible ρ = constante

Alors l’équation d’Euler implique :

19
Université Ibn Tofail-Faculté
Tofail Faculté des SciencesLicence
SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Force de Trainée
3-Force

On considère un corps en mouvement dans un fluide.


fluide. Ce corps subit une force de traînée : Fx
de la part du fluide.
fluide Cette force s’oppose au mouvement du corps avec :
ρ
Fx = Cx S xV 2t (1)
2

Vt : vitesse relative (m/s), ρ : masse volumique du fluide, S : surface de la coupe du corps


prise perpendiculairement au vecteur vitesse Vt
Cx: coefficient de traînée (sans dimension)
dimension dépend de la forme et de la nature (friction
friction) du
corps considéré.
L’étude de la force de trainée est utilisée essentiellement dans le domaine de l’automobile et
de l’aéronautique.

20
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

II-Matériel et appareils de mesure


a-Manomètre
Le manomètre (également appelé manomètre à colonne liquide) est utilisé pour la mesure de
la pression (<300 Pa).
Il y a essentiellement deux types de manomètres

-Manomètre en U

La pression différentielle peut être obtenue par la relation : P1-P2 = ρ g h


ρ : masse volumique du liquide manométrique.

-Manomètre incliné
Le manomètre à tube incliné est un manomètre dont la branche de mesure est inclinée par
rapport à l'axe vertical d'un angle b. L’inclinaison est faite pour élargir l'échelle et augmenter
la sensibilité de l’appareil. Le manomètre de précision mesure la pression différentielle. Il est
constitué de deux échelles : une échelle de lecture de pression et une échelle de lecture de
vitesse d’écoulement.

b-Tube de Pitot
Un tube de Pitot ou tube de Prandtl (ou antenne de Prandtl) est constitué de deux tubes coudés
concentriques dont les orifices, en communication avec le fluide dont on veut mesurer la
vitesse, sont disposés de façon particulière :
Le tube extérieur (B) s'ouvre perpendiculairement à l'écoulement du fluide.
Le tube intérieur (A) est parallèle à l'écoulement du fluide, et est ouvert en son bout, face au
flux.

21
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

C’est un appareil dont le fonctionnement obéit au théorème de Bernoulli et permet de mesurer

-. 1- 3. 13
la vitesse en un point.

+ + 2- = + + 23
2/ ρ/ 2/ ρ/
Au point A VA = 0 (point d’arrêt) ZA = 0 (référence)
Au point B VB = Vitesse du fluide (V) ≠ 0 (point d’arrêt) ZB ≈ ZA = 0

On utilise un manomètre en U (contenant par exemple le mercure) pour mesure la différence


de pression

Tube de Pitot du TP

22
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

c-Soufflerie aérodynamique

L’appareil est utilisé pour la réalisation d’expériences aérodynamiques. Il sert de ventilateur


refoulant pour les expériences d’aérodynamisme et avec le tube de Venturi. Débit
max=875m3/s
 Grille de protection
 Ventilateur
 Bague d‘adaptation pour le côté aspiration
 Bague raccord pour le côté refoulement
 Potentiomètre pour le réglage en continu de la vitesse du ventilateur
 Buse, Ø 100 mm, pour le côté refoulement
Côté aspiration

Disjoncteur moteur contre la surcharge et les courts-circuits


Côté refoulement
Socle pour le montage du ventilateur
d-tube de venturi

1- Tube de Venturi, env. 42 cm de long étrécissement du diamètre de 100 mm aux extrémités


à 50 mm au milieu du tube
1.1- élargissement annulaire avec échancrure pour une fixation à la buse de 100 mm du
ventilateur
1.2- sept points de mesure de la pression statique
1.3- deux tuyaux en plastique
1.4- deux prises pour le branchement des tuyaux (1.3) à l’un des points de mesure (1.2)

23
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Principe de mesure

C’est une tuyauterie convergente-divergente qu’on intercale dans une conduite de section S1
où on veut mesurer le débit. Il sert aussi à étudier l'influence d'un changement de section sur
la pression statique au cours de l'écoulement.

La conservation du débit donne :


S1U1 = S2U2 = Q (débit)
On montre que la pression P2 < P1

2516 − 1. 7
et

U. =
4 ..
ρ 81 − . :
6

La différence de pression P1-P2 se détermine à l’aide de deux tubes piézométrique et à l’aide


d’un manomètre différentielle.

2516 − 1. 7
On trouve l’expression du débit :

Q = S. U. = S. .
4 ..
ρ 81 − . :
6

Le débit d'air s'écoulant à travers le tube de venturi est calculé en fonction de la différence de
pression entre deux positions d'un tube de Venturi.

24
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

IV- Manipulation

Partie A Utilisation du tube de Venturi

1- Mesure du débit à l’aide du tube de Venturi


Montage

- Placer un ajutage entre la soufflerie et le tube de Venturi. (figure ci-dessus).


- Soutenir le tube de Venturi à l'aide d'un pied en V, d'une tige et d'une noix. Ne pas serrer fort
(tube en plastique).
- Fixer le manomètre de précision au support à pied en V et le disposer horizontalement en
utilisant le niveau à bulle.
- Relier, à l'aide de deux tuyaux, les sorties (1) et (2) du tube de venturi aux deux prises de
pression du manomètre (a et b) comme indiqué sur le montage.
Attention : Introduire les tuyaux à fond, mais délicatement dans les orifices du tube de
Venturi. Faire de même avec le manomètre (verre facilement cassable).

Mesures
a-Allumer la soufflerie et mettre la vitesse minimale puis le mettre en route.
Important : Pour une vitesse d'écoulement trop élevée, le liquide manométrique est aspiré par
le tube de Venturi.
b-Noter la différence de pression P1-P2 donnée le manimètre.
c- Calculer la vitesse V2 à la section 2 du venturi (voir théorie).
d- En déduire le débit d'air traversant le tube de Venturi.
On donne :
- Diamètre du tube en position 1 : 100 mm.
- Diamètre du tube en position 2 : 50 mm.
- Masse volumique de l'air ρ= 1,26 kg/m3

25
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

2- Évolution de la pression dans le tube de Venturi

a- Réaliser le montage ci-dessus en reliant les points de mesure du tube de Venturi au


multimanoscope à l'aide des tuyaux.
b- Verser de l'eau colorée dans la cuve du réserve du multimanoscope jusqu'à ce que le
liquide s'élève à 1 cm environ dans les tuyaux.
c- Le potentiomètre de vitesse étant en position minimale, mettre en marche le ventilateur,
puis augmenter très lentement la vitesse.
d- Que remarque-t-on ? Expliquer.
e- Quelles sont les régions du tube de Venturi de pressions maximales et minimales ?
Commenter.

26
Université Ibn Tofail-Faculté des SciencesLicence Fondamentale Science de la Matière Physique Semestre 6

Partie B Étude de la traînée en fonction de la forme du corps


Montage

Corps utilisés Corps diamètre Fx Vitesse Cx


1 5.60
corps
aérodynamique
2 5.60
demi-sphère creuse

3 5.60
sphère

4 8.12
disque L

5 5.60
disque M

6 4.14
disque S

a- Allumer le ventilateur et le faire fonctionner au niveau indiqué.


Pour chaque corps réaliser les étapes b et c
b- Placer le corps sur le support en équerre et insérer l’ensemble sur le chariot (posé sur le
support horizontal).
c- Lire la valeur de la traînée au dynamomètre sectorielle.
d- Laisser le ventilateur fonctionner, enlever le support en équerre du chariot de mesure et
placer le tube de Pitot au même endroit. Noter la différence de pression sur le manomètre
e- calculer la vitesse d’écoulement.
f- Calculer le coefficient de trainée Cx pour chaque corps.
g- Comparer les valeurs de Fx et Cx des corps ayant le même diamètre 1, 2, 3 et 5. Conclure.
h- Comparer Fx et Cx pour les trois disques 4, 5 et 6. Conclure.

 Toute utilisation partielle ou totale de ce document doit avoir l’accord de l’auteur

27