You are on page 1of 3

Département de mathématiques

Module Algèbre 1 AU :2016/2017


durée : 1 heure 30

Corrigé du devoir surveillé numéro 1

Exercice 1 (6 pts). Soient E un ensemble non vide et A, B ∈ P(E) et f : E → F une application.

Les propositions suivantes sont elles vraies ou fausses : Vrai Faux


x
1. P (A ∪ B) = P (A) ∪ P (B)
x
2. f surjective ⇒ f A surjective
x
3. Card(A ∪ B) = Card(A) + Card(B)

Exercice 2 (4 pts). Soit (G, ∗) un groupe,montrer que :

∀x, y ∈ E, (x ∗ y)−1 = y −1 ∗ x−1


(x ∗ y) ∗ (y −1 ∗ x−1 ) = e ⇒ (x ∗ y)−1 = y −1 ∗ x−1 1pt
On définit l’application ϕ par :

ϕ : (G, ∗) → (G, ∗)
avec x−1 symétrique de x
x → ϕ(x) = x−1

Prouver que : [ϕ morphisme de groupe] ⇔ [G abélien]

⇒ :Soient x, y ∈ G
ϕ(x−1 ∗ y −1 ) = ϕ(x−1 ) ∗ ϕ(y −1 ) ⇒ (x−1 ∗ y −1 )−1 = (x−1 )−1 ∗ (y −1 )−1 2pts
⇒y∗x=x∗y
⇐ :Soient x, y ∈ G
ϕ(x ∗ y) = (x ∗ y)−1 = y −1 ∗ x−1 = x−1 ∗ y −1 = ϕ(x) ∗ ϕ(y) 1pt

1
Exercice 3 (5 pts). Soit E un ensemble non vide et soient A, B ∈ P(E) non vides

fA : P(E) → P(E)
X 7→ X ∪ A

1. A quelle condition l’équation X ∪ A = B admet elle au moins une solution dans P(E)
A ⊂ (X ∪ A) donc, X ∪ A = B ⇒ A ⊂ B 1pt
2. Résoudre l’équation X ∪ A = B
x ∈ CBA ⇒ x ∈ B ⇒ x ∈ X ∪ A ⇒ (x ∈ X) ou (x ∈ A) ⇒ x ∈ X car CBA ∩ A = ∅
Donc, CBA ⊂ X ⇒ X = CBA ∪ C avec CBA ∩ C = ∅
En remplaçant dans l’équation, on obtient X ∪ A = B ⇒ (CBA ∪ C) ∪ A = B ⇒ C ∪ B = B ⇒
C ⊂ B mais CBA ∩ C = ∅ d’où C ⊂ A
Ainsi, la solution de l’équation est X = CBA ∪ C avec C ∈ P (A) 2pts

3. En déduire que l’application fA n’est pas injective


Prenons X1 = CBA ∪ A = B et X2 = CBA ∪ ∅ = CBA , on aura
fA (X1 ) = fA (X2 ) = B donc fA n’est pas injective. 2pts

Exercice 4 (5 pts). Soit A,B deux parties de R de cardinal infini.

f :A → B
x 7→ x2 − 2x + 3

2
1. Déterminer A, B pour que f soit une application bijective.
Pour que f soit une application, il suffit de prendre A = B = R 1pt
Injectivité
Soient x1 , x2 ∈ A tels que : f (x1 ) = f (x2 ) ⇒ x21 − 2x1 + 3 = x22 − 2x2 + 3
⇒ (x21 − x22 ) − 2(x1 − x2 ) = 0 ⇒ (x1 − x2 )[(x1 + x2 ) − 2] = 0
On doit choisir A tel que ∀x1 , x2 ∈ A, x1 + x2 6= 2 0.5pt
Par exemple, on prend A = [1, +∞[ 0.5pt
Surjectivité
y = x2 − 2x + 3 = x2 − 2x + 1 + 2 = (x − 1)2 + 2
x ≥ 1 ⇒ (x − 1)2 ≥ 0 ⇒ (x − 1)2 + 2 ≥ 2 ⇒ y ≥ 2 0.5pt
On prend B = [2, +∞[ 0.5pt
2. Déterminer dans ce cas l’application réciproque f −1
y = x2 − 2x + 3 = x2 − 2x + 1 + 2 = (x − 1)2 + 2 ⇒ y − 2 = (x − 1)2
√ √
⇒ y−2=x−1⇒ y−2+1=x 1pt
−1
f : [2, +∞[ → [1,
√ +∞[ 1pt
x 7→ x−2+1