You are on page 1of 10

Département Génie des Matériaux et Ingénierie des Procédés

Choix des Matériaux

Choix du matériau d’une bouteille de gaz

Encadré par :

M. ETTAQI Said

Réalisé par :

KHALI Youssef DORHMI Khaoula


AIT BAGHDAD Mouhsine ZAITER Zineb
KHAIRANY Ayoub MOUIMI Mohamed Achraf
KARIM Ibrahim EL AMIMRI Anas

Année Universitaire Section 1


2013 / 2014
INTRODUCTION

Choisir le bon matériau pour une application donnée est un problème


complexe, qui fait intervenir différentes propriétés du matériau qu'il faut combiner au
mieux : certaines doivent être maximisées (résistance, module, ténacité, etc.),
d'autres au contraire minimisées (poids, cout, impact environnemental, etc.)
Véritable outil d'aide à la conception, la démarche de choix des matériaux
constitue un vrai calvaire pour les concepteurs, étant donné la grande variété de
matériaux existants sur le marché.
Cependant, le choix d’un matériau nécessite des méthodes rigoureuses liées
directement à l’utilisation de la pièce, et ne doit pas être effectué à l’improviste
(comme le croiseraient certains). D’autre part, le plus grand défi de cette science
demeure de trouver le compromis presque parfait entre les différentes contraintes et
critères, parfois trop nombreux , afin de satisfaire le besoin des clients.
C’est dans ce cadre technico-économique que s’inscrit notre projet ; le choix
du matériau d’une bouteille à gaz.

D’autre part, on tient à remercier notre professeur Monsieur ETTAQI pour


cette opportunité unique et consistante en son genre, qui nous a permis d’avoir
conscience de l’importance du choix des matériaux dans les industries les plus
développées et les technologies de pointe, afin qu’on puisse avoir une démarche
bien concise et claire sur la manière de choisir le matériau optimale pour l’utilisation
concernée.

Page | 2
1- La bouteille de gaz

Définition
On appelle généralement bouteille de gaz ou bouteille sous pression, un récipient
ou pression, métallique ou pour l'alléger, en matériau composite, de
forme cylindrique, plus ou moins allongé, conçu pour contenir un gaz à une
pression nettement différente de la pression ambiante.

Réglementation
Ces bouteilles sont utilisées pour le transport de gaz et sont soumises à la norme
européenne EN 1089-3 qui fixe depuis 2006 la signalisation des bouteilles en
fonction de leur contenu. Une couleur spécifique est attribuée pour chaque gaz,
couleur visible sur l'ogive des bouteilles, c'est-à-dire la partie supérieure de la
bouteille de gaz. Les mélanges de gaz sont désignés par une couleur indiquant leur
niveau de danger et non leur contenu.

Gaz de pétrole liquéfié

Des sociétés comme Butagaz, Afriquiagaz fournissent des bonbonnes de gaz de


26 kg.
Le gaz combustible contenu est :

Le butane (C4H10), fabriqué à partir du résidu gazeux de raffinage du gazole et


d'essence

Dans ce projet, nous allons traiter le choix du matériau de la bouteille de gaz


domestique qu’on utilise quotidiennement.

Page | 3
2- Analyse fonctionnelle
Dans le but de révéler les différentes fonctions de services de la bouteille à
gaz, il s’avère nécessaire d’effectuer préalablement une analyse fonctionnelle de
cette dernière en se limitant à la phase de fonctionnement normal.

Validation du besoin

But :

 Contenir du gaz liquéfié

Raisons :

 Pouvoir alimenter plusieurs équipements à usage domicile


(Cuisinière, chauffe-eau …)

Pourquoi ce besoin existe-il ?

 Parce que plusieurs équipements nécessitent une alimentation à gaz


 Parce que le gaz est plus économique que l’électricité

Qu’est-ce qu’il le pourrait le faire évoluer ou disparaître ?

 Disposer d’une autre énergie plus économique que le gaz pour l’alimentation
de ces équipements

Impossible pour le moment.

Conclusion :

 Besoin validé

Diagramme Bête à cornes

Utilisateur Gaz liquéfié

Bouteille de gaz

Permettre à l’utilisateur de conserver le gaz afin de pouvoir


alimenter les équipements

Page | 4
Diagramme Pieuvre

Milieu extérieur Utilisateur

FC4

FP
Bouteille de gaz p Gaz liquéfié
Coût
FC2 FC3

FC1

Pression

Fonction Description
FP Permettre à l’utilisateur de conserver le gaz afin de pouvoir alimenter
les équipements
FC1 Résister à la pression du gaz
FC2 Avoir un coût raisonnable
FC3 Etre réutilisable
FC4 Résister aux chocs et aux sollicitations extérieures

Matrice de tri croisée

FC1 FC2 FC3 FC4 Somme Pourcentage


FP 2 3 2 3 10 40%
FP FP FP FP
FC1 3 3 2 6 24%
FC1 FC1 FC2
FC2 3 2 2 8%
FC3 FC4
FC3 2 3 12%
FC4
FC4 4 16%

Total 25 100%
Page | 5
3- Rédaction du cahier des charges

Fonction Critère d’appréciation Niveau Flexibilité

FP Volume du gaz liquéfié 24.5 L F0

Masse de la bouteille 26 kg F0
de gaz

FC1 Pression 15 bars F0

FC2 Prix 40 DHS -

FC3 Réutilisation de la - F0
bouteille

FC4 Résistance aux chocs - F1

Page | 6
4- Calcul de l’indice de performance
Un indice de performance est une combinaison de propriétés qui caractérise
la performance d’un matériau pour une application donnée.

La contrainte nécessaire pour la propagation de la fissure est :

K Ic
σ=C
√πac

Avec C une constante proche de l’unité


La sécurité est réalisée en s’assurant que la contrainte en fonctionnement σ𝑓
est inférieure à cette valeur.
Ou bien on exige que la fissure ne se propage pas même si la contrainte
atteint la valeur de la résistance mécanique.
Ainsi, la bouteille de gaz se déformera de façon stable, que l’on pourra
détecter.
On peut exprimer cette condition en identifiant σ avec la résistance σ𝑓 , ce qui donne :

σ𝑓 < σ
K Ic
σ𝑓 < C
√πac
K Ic 2
√πac < C2 ( )
σ𝑓

La taille de fissure acceptable est maximale en choisissant un matériau avec la plus


grande valeur de l’indice de performance suivant :

K Ic
I=
σ𝑓

D’autre part

K Ic = I. σ𝑓

log K Ic = log I + log σ𝑓

Il s’agit d’une droite de pente a = 1 et d’ordonnée à l’origine b = log σf

Page | 7
5- Sélection des matériaux
Avant d’effectuer le choix, il est nécessaire de restreindre le choix sur les
matériaux vérifiant les contraintes technologiques liées à leur facilité de mise en
œuvre, ainsi que les critères commerciaux liés directement aux coûts d’obtention. On
dresse un tableau (en se basant sur des données directes de l’industrie de
fabrication), qui permet de comparer la facilité relative de mise en œuvre de chaque
classe des matériaux :

Céramiques Composites Polymères Métaux


Facilité de mise en œuvre - - + ++
Coût relatif - - + +

On remarque déjà que les métaux sont les mieux placés vu la nature des
contraintes sur notre produit.
A l’aide du logiciel CES EduPack, on trace la droite qui représente l’indice de
performance sur le diagramme d’Ashby liant la ténacité et la résistance.
La sélection est optimisée lorsque la droite est positionnée de façon à avoir la
plus grande valeur de l’indice I tout en ayant un sous-ensemble acceptable de
matériaux restants.

Les solutions qui apparaissent comme les meilleures sont les suivantes :
- Aciers inoxydables
- Alliages Cuivre
- Alliages Aluminium

Page | 8
6- Analyse critique des solutions retenues
Selon le diagramme d’Ashby les trois matériaux : aciers, alliages d’aluminium
et alliages du cuivre sont convenables pour la fabrication de la bouteille de gaz.
Cependant, une simple comparaison entre les trois pourrait nous aider à déterminer
le choix le plus adéquat.

Alliages d’aluminium : c’est un métal pauvre, à très grande résistance à la corrosion


surtout contre l’oxydation, sa densité est d’environ 2.7 c.-à-d. trois fois moins faible
que celle de l’acier et du cuivre, il est malléable, ductile et facilement usiné et moulé.
En contrepartie, il est très délicat de le souder. Prix plus élevé que l’acier.

Alliages de cuivre : c’est un métal à forte conductivité électrique et thermique, très


résistant à la corrosion, il se travaille facilement du fait qu’il est très ductile et
malléable. Sa température de fusion est d’environ 1084.62°C. En le comparant avec
l’aluminium et l’acier, il est le plus cher.

Aciers : c’est un alliage métallique composé de fer. Sa densité varie entre 7.32 et
7.86, il est moins ductile et malléable que l’aluminium et le cuivre, il est très résistant
aux chocs, sa température de fusion est d’environ 1535°C.

En se basant sur les contraintes et les chocs mécaniques que subit la


bouteille de gaz, on choisit l’acier comme étant la solution qui présente une grande
résistance mécanique et une très bonne résistance à la corrosion aussi.
D’autre part, de point de vue soudabilité, les aciers sont les mieux placés que
les alliages d’aluminium et les alliages de cuivre.
Et en ce qui concerne la résistance à la rupture brutale : les aciers sont
largement assez tenaces que ses concurrents.
On conclut finalement que le choix le plus optimal pour notre produit (bouteille
de gaz domestique) est les aciers.

Page | 9
CONCLUSION

A l’issue de ce projet, on a pu avoir une idée sur la démarche suivie pendant


le choix d’un matériau, et que ce choix doit compromettre au maximum plusieurs
paramètres et contraintes, afin que le produit étudié remplisse sa fonction principale.

Nous avons dans un premier temps effectué une analyse du besoin, ensuite
nous avons inventorié les différentes contraintes techniques en définissant à la fin un
cahier des charges.

Puis, à l’aide du logiciel CES EduPack, nous avons sélectionné les matériaux
susceptibles de répondre aux exigences imposés par le CDCF et finalement validé le
matériau le plus adéquat et qui représente le meilleur compromis pour l’utilisation de
la bouteille de gaz.

Page | 10