You are on page 1of 3

Page 1

PROJET DE CONSTRUCTION
DU NOUVEAU SIEGE DE LA BIAT
Tranche 1 – Lot : Infrastructure
HYPOTHESES GENERALES DE CALCUL

Documents techniques de référence :


[1] B.A.E.L. 91
[2] C.C.T.G. fascicule n° 62 Titre V : Règles techniques de conception et de calcul
des fondations des ouvrages de génie civil
[3] NF P 06-001 : Charges d’exploitation des bâtiments
[4] C.C.T.G. fascicule n° 65 : Exécution des ouvrages et constructions en BA
[5] C.C.T.G. fascicule n° 68 : Exécution des travaux de fondation d’ouvrages

I/ Hypothèses de calcul pour pieux et parois moulées

1) Caractéristiques des matériaux


a/ Acier
E S = 200000 Mpa
Haute adhérence Fe E40 f e = 400 Mpa  = 1.6
Ronds lisses Fe E24 f e = 235 Mpa =1
b/ Béton
Béton dosé à 400 Kg de ciment HRS par m3
f c 28 = 25 Mpa f t 28 = 2,1 Mpa
E v = 11000 Mpa E i = 33000 Mpa
Conformément à [2] A.3.1,2
f c lim  25MPa
K 1 1.2 ; K 2 1.05
25
fc  19.84 MPa
1.21.05
f t 1.79MPa

2) Sollicitations
a/ Charges permanentes
 Descente des charges permanentes au niveau du rez-de-chaussée + Poids propre des
planchers et des poteaux des sous sols + Poids propre du radier : G
 Poussée des terres (Parois moulées) : S
 Pression hydrostatique : W
b/ Charges variables
 Descente des charges variables au niveau du rez-de-chaussée + Surcharges d’exploitation
suivant la destination des différents locaux : Q
 Poussée due aux surcharges d’exploitation et de circulation autour des ouvrages =1 t/m² :q 1
 Poussée due au bâtiment UBCI : q 2
Page 2

3) Méthode de calcul des parois moulées


Les parois moulées seront calculées à l’aide du logiciel Paroi de J.P BRIN (C.E.P) par la
méthode du module de réaction du sol.
On fera un premier calcul à « moyen terme » qui prendra en compte les différentes
phases d’exécution avec les caractéristiques à moyen terme de la paroi (moyenne entre les
caractéristiques à court terme et à long terme).
En raison de la possibilité de non mobilisation du sol lors des phases transitoires
d’exécution. On procédera à un calcul à « long terme » qui ne prendra en compte que la
situation définitive avec les caractéristiques à long terme de la paroi.

4) Contrainte admissible de l’acier tendu à l’état limite d’ouverture des fissures


On considère que la fissuration est :
 peu préjudiciable pour les pieux
 préjudiciable pour la face intérieure (située dans les sous sols) des parois moulées
 très préjudiciable pour les faces extérieures (en contact avec le sol) des parois moulées
a/ Fissuration peu préjudiciable ([2] C.4.2,14)
 s est limitée à 2/3 fe = 267 MPa
b/ Fissuration préjudiciable
Conformément aux recommandations provisoires relatives à la modification des règles de
justification de l'etat limite d'ouvrture des fissures (article A.4.5,3 du B.A.E.L 91) on a:
 s  Max(110  f t ;240)  240 MPa
c/ Fissuration très préjudiciable
Conformément aux recommandations provisoires relatives à la modification des règles de
justification de l'etat limite d'ouvrture des fissures (article A.4.5,3 du B.A.E.L 91) on a:
 s  Max(90  f t ;200)  200 MPa

5) Contrainte admissible à l’état limite de compression du béton


a/ Contrainte limite de compression du béton ([1] A.4.5,2)
 b c = 0,6 f c en Mpa
b/ Contrainte moyenne de compression du béton ([2] C.4.2,14)
 b m  0,3 f c en Mpa

6) Dispositions constructives
a/ Enrobage minimal des armatures
7 cm
b/ Section minimale d’armatures ([2] C.5.4,23)
A f > 0,5 % de la section totale de béton
Le nombre minimal de barres longitudinales étant de 6 pour les pieux.

c/ Diamètre minimal des armatures ([2] C.5.4,23)


 armatures longitudinales :
 l  12 mm
 armatures transversales :
 t  Max ( 4 l /10 ; 6 mm)
Page 3

d/ Espacement des armatures ([2] C.5.4,23 et [1] A.4.5,34)


 armatures longitudinales :
10 cm < s l (< Min ( 2 h0 ; 25 cm ) en cas de fissuration préjudiciable)
(< Min ( 1,5 h0 ; 20 cm ) en cas de fissuration très préjudiciable)
 armatures transversales :
s t < Min ( 15  l ; 35 cm )

avec h0 : épaisseur totale de la section

II/ Hypothèses de calcul des planchers

1) Caractéristiques des matériaux


a/ Acier
E S = 200000 MPa
Haute adhérence Fe E40 f e = 400 MPa  = 1.6
Ronds lisses Fe E24 f e = 235 MPa =1
b/ Béton
 Béton dosé à 350 Kg/ m3 de ciment CPA 45 pour les planchers et les poteaux
f c 28 = 25 MPa f t 28 = 2,1 MPa
E v = 11000 MPa E i = 33000 MPa

 Béton dosé à 400 Kg/ m3 de ciment HRS 45 pour semelles, longrines et radier
f c 28 = 30 MPa f t 28 = 2,4 MPa
E v = 11500 MPa E i = 34000 MPa

2) Etat limite d’ouverture des fissures


La fissuration est considérée comme :
 peu préjudiciable pour les poteaux et les planchers
 préjudiciable pour la face supérieure du radier (contrainte admissible indiquée au § I.4,b)
 très préjudiciable pour la face inférieure du radier (contrainte admissible indiquée au § I.4,c)

3) Dispositions constructives
a/ Enrobage minimal des armatures
 4 cm pour la face inférieure du radier
 3 cm pour les planchers, les poteaux et la face supérieure du radier