You are on page 1of 6

1 PRESENTATION

1.1 PREAMBULE

La Direction Provinciale de l’Equipement et des transports de Figuig à Bouarfa a


confié au BET Al Khibra, l'étude de construction d’un ouvrage d’art sur l’Oued
Albiyaza au PK 283+900 de la RN17.

2 DONNEES GENERALES

2.1 SITUATION GEOGRAPHIQUE

Le franchissement objet de la présente étude se situe sur l’oued Albiyaza au PK


283+900 de la RN 17.

Par rapport au Nivellement Général du Maroc (N.G.M), le franchissement se trouve


au point de coordonnées suivantes :

 X= 844 535.00
 Y= 215 309.00

2.2 DONNEES TOPOGRAPHIQUES

La RN17 entre Oujda et Figuig se développe dans une plaine délimitée par des reliefs vallonnés. Le
tracé de la dite route présente des pentes faibles à moyennes.
2.3 TRAFIC SUR LA RN 17

Dans la zone de l’étude, le trafic sur la RN 17 est estimé grâce aux données du poste
de comptage N°36002, situé entre Bouarfa et Figuig au PK262 de la RN 17:
Année 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010

TMJA 252 267 279 293 308 258 303 315 373 397 423

Evolution du trafic sur la RN17 au PK 262


500
400
Trafic(Véh/j)

300
200
100
0
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
TRAFIC 252 267 279 293 308 258 303 315 373 397 423

2.4 CLIMAT ET VEGETATION

2.4.1 CLIMAT

Le climat prédominant dans la province de Figuig est semi-aride, et caractérisé par le froid en
hiver et la chaleur en été avec des vents fréquents le long de l’année. De même, il connaît de
faibles précipitations généralement mal réparties dans le temps et dans l’espace.

La zone de l’étude se caractérise par un climat aride.

1)- Le vent :

La province est caractérisée par des vents fréquents durant toute l’année et assez violents
atteignant parfois des vitesses qui dépassent les (100) km /h, ce qui provoque des tempêtes de
sables. Les vents froids soufflent de l’Ouest et du Nord-Ouest pendant la période allant du mois de
novembre au mois d’avril, accompagnés quelques fois par des pluies et des chutes de neige. Tandis
que les vents chauds soufflent du Sud pendant tout l’été et le début de l’automne.

2)- La température :

Le froid hivernal et la température estivale sont les deux phénomènes marquant le régime
annuel de la température, avec une différence entre le Sud à température élevée dépassant (42°c)
en été et le Nord à température basse qui décent à (–2°c) en hiver . La moyenne annuelle est
estimée à (20°c). Ainsi ces données climatiques nous permettent de distinguer 4 zones
bioclimatiques suivantes :

 Au Nord une zone aride à hiver froid ;


 Au centre et à l’Est une zone aride à hiver frais ;
 Au sud une zone sub-saharienne influencée par les masses d’air saharien ;
 De l’ouest au centre les zones montagneuses présentent les caractéristiques d’un climat de
montagne aride ;

Néanmoins l’irrégularité constante de ces bioclimats contribue largement à concrétiser des


formes d’aridité très variable.

3)- La pluviométrie :
Les conditions climatiques citées influencent directement sur le niveau des précipitations qui
sont généralement faibles et marquées par une mauvaise répartition dans le temps et dans l’espace.
La pluviométrie moyenne annuelle oscille entre 25mm les années de sécheresse et 150mm les
années normales.

Ainsi le nombre des jours pluvieux varie entre 30 et 40 jours.

Dans les hauts plateaux, et le centre, la première période de pluies aura lieu aux mois
d’octobre, novembre et décembre, alors que la seconde l'est en mois de mars. Au sud les mois les
plus pluvieux sont ceux d’octobre et de décembre suivis des précipitations éparses jusqu'à la fin
du mois de mars.

S’agissant des zones montagneuses occidentales, elles connaissent des précipitations


d’automne et du printemps plus importantes et significatives dans les hauteurs. Toutefois, les orages
d’été sont fréquents sur les hauts plateaux, dans l’Est et à l’Ouest donnant lieu à des précipitations
qui tombent sous formes d’averses.

2.4.2 VEGETATION

La végétation de la province de Figuig est composée en grande partie de l'alfa et de l’armoise


qui occupent toute la superficie des hauts plateaux et qui s’appauvrit au fur et à mesure que l’on
avance vers le Sud, pour laisser place à des plantes épineuses, plus adaptées à l’aridité. Ces petites
forêts naturelles et artificielles sont repérées dans la région Ouest de Talsint et à jbels lakhdar et
krouz.

2.5 DONNEES GEOLOGIQUES

La province de Figuig qui s’étend sur une superficie de 55.99km², soit 67,69 % de la superficie
de la région orientale, et 7,92% du total de la superficie du royaume. Elle est constituée par deux
principaux types de reliefs, à savoir : les hauts plateaux et une chaîne montagneuse de l’extrémité
des hauts atlas.

La zone Nord de la province de Figuig est constituée essentiellement des hauts plateaux qui
occupent plus de la moitié de la superficie de la province, etdont l’altitude varie en moyenne entre
(1300) et (1500) m. Cette surface est couverte en grande partie par l’alfa. Elle abrite des cours d’eau
occasionnels affluents de l’oued ZA qui se jettent dans la moulouya. D’autre cours s’infiltrent dans la
nappe phréatique souterraine de hott tigri et chott El Gharbi.

La zone du centre par contre, est constituée essentiellement par l'extrémité rientale du grand
Atlas avec une altitude allant de 1.500m à 2.000m.

Quant aux zones Est et Sud, celles-ci se composent respectivement des chaînes montagneuses de
jbel Grouz et Gheis et du bassin de Guir et Hammadat de Guir.

Les pieds de ces montagnes renferment trois oasis à savoir celle de Figuig, celle de Bouanane et
celle d’Aïn-Chouatter .La zone Ouest renferme des montagnes dont les altitudes sont très variables.
Le point culminant est Jbel Masrouh 2714 mètres.

2.6 DONNEES GEOTECHNIQUE

3 DESCRIPTION DE L’ETAT ACTUEL

La route nationale N°17 relie la ville d’Oujda à Figuig sur une longueur de 373.40km,
en passant par Bouarfa.
L’ouvrage d’art existant objet de la présente étude sur l’oued Albiyaza au PK
283+900 de la RN17, est un radier submersible ordinaire de longueur 100m et de
6.5m de largeur.

La largeur de la plate-forme au niveau du pont est de 10.0m.

Le biais de l’ouvrage est de 100 grades.

Cet ouvrage accuse une coupure de la circulation aux moments pluviaux ;


 Hauteur moyenne des pluies (mm/an) : 200

Conclusion :
La surélévation de la ligne rouge et la projection d’un nouveau pont avec une
capacité hydraulique suffisante sont indispensables.